Monde

Alaska : L’administration Trump autorise les chasseurs d’appâter les ours avec du bacon ou des donuts dans les zones protégées

C’est une régression pour les associations de défense des animaux. En effet, l’administration Trump souhaite revenir sur des réglementations adoptées sous Barack Obama.

Le National Park Service (NPS) a en effet présenté mardi 22 mai 2018 un projet de réglementation qui annule des mesures prises en 2015 sous Obama. Les défenseurs des animaux sont scandalisés et nous comprenons tout à fait leur point de vue.

Appâter les ours avec du bacon ou des donuts

Il sera désormais possible d’appâter les ours avec de la nourriture dans les zones fédérales protégées d’Alaska.  A l’époque, ces pratiques interdites et bientôt de nouveau autorisées par la nouvelle administration républicaine, comprenaient notamment l’utilisation de chiens pour chasser les ours noirs et l’usage de lampes pour traquer ces animaux et leurs oursons dans leur tanière. Les appâts avaient également été interdits dans la chasse aux ours noirs et bruns.  L’administration Trump a décidé de balayer toutes ces mesures visant à protéger les ours dans les zones protégées.

“Le bacon, le gras de viande et les donuts sont souvent utilisés” comme appâts, avait à l’époque évoqué le NPS, qui relève du ministère de l’Intérieur.

Le NPS a annoncé aujourd’hui une proposition pour amender ses règlements concernant la chasse et la capture d’animaux dans les zones protégées d’Alaska

selon un communiqué

Cette proposition mettrait fin à des propositions réglementaires passées en 2015 qui interdisent certaines pratiques

précise également le communiqué

Cette réglementation devrait définitivement être adoptée dans deux mois

Cette réglementation publiée au Journal Officiel américain (Federal Register) ce mardi 22 mai 2017,  devrait définitivement être adoptée dans deux mois. Ce n’est pas la première mesure de l’administration Trump. En 2017, l’administration était déjà revenue sur certaines  réglementations démocrates. En effet, la chasse aérienne à l’ours était de nouveau possible, depuis un avion ou un hélicoptère, en Alaska.

Donald Trump est souvent décrié par les associations de défense des animaux. En même temps, comment peut-il être sensible à cette cause quand lui-même ne croit pas au réchauffement climatique. Malheureusement, encore une fois, les animaux sont la cible de la bêtise humaine.

Publié le mercredi 23 mai 2018 à 15:33, modifications mercredi 23 mai 2018 à 15:35

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !