Monde

Alaska : Donald Trump autorise le massacre des ours, des loups et même de leurs petits

Alaska loups ours

En Alaska, le nouveau projet de loi signé par Donald Trump autorise les chasseurs à tuer les ours et les loups, ainsi que leurs petits.

Un énorme bon en arrière

En Alaska, depuis le 10 avril 2017, les loups et les ours, y compris leurs petits et les animaux en hibernation, peuvent être abattus par hélicoptère ainsi que dans leurs tanières.

C’est une première pour ce pays qui interdisait formellement aux chasseurs de telles pratiques. En effet, l’abattage des loups dans leurs repaires avec leurs louveteaux, le repérage des ours à l’aide d’hélicoptères ou encore le massacre des ours en hibernation sont désormais autorisés.

Il ne manquait que la signature de Donald Trump pour valider ce texte de loi approuvé par le Congrès. Entrant immédiatement en vigueur, c’est un bon en arrière sur un ensemble de mesures prises par Barack Obama, concernant la régulation des méthodes de chasse de ces animaux.

Un puissant groupe de pression soutient le projet

Selon le site Ayoye.fr, cette loi qui a été rédigée par des sénateurs Républicains signe la fin de l’Alaska National Wildlife Refuges Rule. Celle-ci interdisait la chasse de ces animaux dans une zone protégée de 76,8 millions d’acres.

La National Rifle Association (NRA) qui soutient le droit individuel de chaque Américain à posséder une arme, et l’un des lobbys les plus puissants des États-Unis, a également soutenu le projet de loi.

Toutefois, l’Humane society of the United States, l’une des organisations de protection animale les plus importantes au monde, a condamné cette mesure.

Ce qui vient de se produire à la maison blanche aujourd’hui devrait choquer les consciences de toutes les personnes qui aiment un tant soit peu les animaux.

Donald Trump a encore frappé un grand coup. Cependant, cette fois ce sont les animaux sauvages qui en font les frais.

Publié le mardi 11 avril 2017 à 19:03, modifications mercredi 12 avril 2017 à 2:48

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

3 Commentaires