Monde

Afrique du Sud : Un homme enfermé vivant dans un cercueil raconte son calvaire…

Ce qu’a vécu cet homme est tout simplement un véritable calvaire. Il a été enfermé vivant dans un cercueil et a raconté son cauchemar devant la justice. Un récit qui fait froid dans le dos…

Il s’appelle Victor Mlotshwa. C’est un ouvrier de ferme, noir, qui a été convoqué par la justice sud-africaine ce mercredi. Il a vécu une situation terrible et devait témoigner à la barre pour raconter son enfer. Son récit était tout simplement terrible.

En effet, l’homme a été kidnappé et enfermé vivant dans un cercueil par deux hommes blancs, en août 2016. Les agresseurs, Willem Oosthuizen et Theo Martins Jackson, comparaissent devant la justice pour kidnapping, agression et tentative de meurtre. Ils ont été arrêtés en novembre dernier après la diffusion d’une vidéo d’environ 20 secondes sur laquelle on voit les hommes enfermer de force leur victime dans un cercueil.

Une terrible vidéo

La vidéo est difficile à regarder car l’homme se débat de toutes ses forces pour échapper à ses bourreaux. Voici ce qu’il a expliqué :

L’un d’entre eux disait qu’il devrait jeter de l’essence dans le cercueil. Je veux juste dire que c’était dur, j’avais si peur, je tremblais, je pleurais. J’avais l’impression qu’ils voulaient me tuer, je les ai suppliés. J’avais juste une main en dehors du cercueil, c’est tout.

Victor Mlotshwa assure qu’il se rendait à Middelburg en coupant à travers champs pour aller faire des courses pour sa mère lorsqu’il a été agressé par les deux, sans raison apparente. Il aurait alors tenté de s’échapper, mais ces hommes l’ont battu.

Des faits qui ne sont pas si rares…

Les agresseurs ont plaidé non coupable, affirmant qu’ils voulaient seulement lui faire peur car l’homme avait volé quelque chose. Mais cette version des faits ne semble convaincre personne. D’autant plus que le procès prend une tournure politique.

En effet, l’Afrique du Sud est toujours traumatisée par l’apartheid, le régime raciste aboli en 1994. Ce procès qui oppose une personne noire, victime, et deux agresseurs blancs, fait grand bruit. Les rassemblements devant le tribunal sont nombreux pour dénoncer les crimes racistes qui existent encore dans le pays… Les tensions raciales sont malheureusement encore d’actualité et les inégalités entre la majorité noire et la minorité blanche restent énormes.

Ce sont dans les zones rurales que les crimes racistes sont les plus nombreux. A l’image de cet homme qui a été enfermé vivant dans un cercueil. Mais quelle horreur…

Publié le vendredi 4 août 2017 à 11:33, modifications vendredi 4 août 2017 à 10:41

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !