Afrique du Sud : Peter Frederiksen, le collectionneur de clitoris, reconnu coupable

Accusé d’avoir mutilé des femmes et de conserver leurs organes génitaux, Peter Frederiksen a été reconnu coupable en Afrique du Sud.

De macabres trouvailles

Le Danois Peter Frederiksen a été reconnu coupable de plusieurs dizaines de crimes. Jugé en Afrique du Sud, les policiers avaient découvert 21 sacs contenant des morceaux d’organes génitaux féminins dans son congélateur. Ils avaient également retrouvé des outils chirurgicaux, des produits anesthésiants et plusieurs journaux intimes, certains datant de 2004, dans lesquels étaient décrites les mutilations génitales infligées aux victimes.

Le principal témoin exécuté

Parmi ses victimes se trouvait sa propre épouse. Celle-ci avait elle-même prévenu les autorités après avoir été droguée et torturée par son mari. Anna Matseliso Molise, à l’époque âgée de 28 ans, devait d’ailleurs être le témoin-clé de l’affaire. Toutefois, elle avait été abattue par balle en octobre 2015, alors que son époux était derrière les barreaux.

Appel à témoins

La police avait alors lancé plusieurs appels à témoins pour que d’autres femmes mutilées se manifestent. Mais, ces appels n’avaient rien donné pendant des mois. Puis, au cours du mois d’octobre 2015, deux femmes s’étaient finalement présentées.

L’accusé plaide non coupable

Âgé d’une soixantaine d’années, Peter Frederiksen a plaidé non-coupable. Il a prétendu que tout ce qui se trouvait dans sa maison appartenait à sa femme. Poursuivi pour agression, possession, production et distribution d’images pédopornographique, bigamie et complot d’assassinat envers sa femme, il fait face à une peine d’emprisonnement de 25 ans. Il connaîtra sa sentence au cours des prochains jours.

Modifié : 10 novembre 2017 10 h 12 min

Ce site utilise des cookies.