Monde

Afghanistan : Elle se déguise en homme pour pouvoir travailler

En Afghanistan, Sitara Warfada assume le rôle d’un garçon pour pouvoir aider sa famille en travaillant.

Le troisième genre, les “bacha poshi”

C’est la conséquence d’une vision sexiste de la société. En Afghanistan, les filles n’ont pas le droit de travailler. Mais, si elles s’habillent et vivent comme des hommes, cela devient possible pour aider leur famille. On parle des “bacha poshi”, littéralement, “habillé comme un garçon”, le 3e sexe. Sitara Warfada âgée de 18 ans est dans cette catégorie. Cinquième fille d’une famille qui en compte six, elle assume le rôle du fils.

Mon plus grand souhait serait d’avoir les cheveux longs mais c’est impossible. Alors je les coiffe et je m’habille comme un garçon

explique-t-elle à nos confrères de RTL.be. On la paye 1,80 par jour. Six jours sur 7, elle travaille près de Jalalabad dans une briqueterie. Son père est criblé de dettes. S’il n’a pas d’aide, il sait qu’il ne pourra jamais tout rembourser seul.

J’ai tellement de dettes, je n’arriverai jamais à les rembourser seul. Je suis obligé de la faire travailler avec moi. Si j’avais un fils, je n’aurais pas tous ces problèmes et mes filles vivraient une vie tranquille et prospère.

Sitara Warfada doit dissimuler sa vraie nature pour que l’on ne lui pose pas de problèmes. Elle s’habille avec le shalwar kamiz, la tenue traditionnelle des hommes dans le pays.

Avec mes sœurs, nous avons toutes travaillé à la briqueterie ces 15 dernières années. Elles ont grandi et mon tour est venu. Je ne m’en fais pas pour moi mais je m’inquiète pour ma petite sœur (de 13 ans) qui va subir le même sort.

 

 

Publié le mardi 24 avril 2018 à 16:31, modifications mardi 24 avril 2018 à 15:16

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !