Monde

Mohamed Bzeek, 62 ans, adopte des enfants mourants pour leur donner un maximum d’amour…

Voici l’incroyable histoire de Mohamed Bzeek, un Américain qui a consacré sa vie aux enfants malades et condamnés, abandonnés par leurs parents…

Mais quelle merveilleuse leçon de vie. Cette histoire vient tout droit des Etats-Unis et a ému énormément de monde. En effet, cet Américain âgé de 62 ans, Mohamed Bzeek, mène un incroyable projet. Il a consacré sa vie aux enfants, et notamment à ceux qui sont condamnés par la maladie et qui ont été abandonnés par leurs parents.

Retour sur la vie de cet homme qui mérite qu’on le mette en lumière. Un véritable héros…

Une vie pas tout à fait comme les autres

Mohamed Bzeek est un homme d’origine Lybienne. Il arrive aux Etats-Unis en 1978, comme étudiant. Rapidement, il rencontre Dawn, celle qui deviendra sa femme. Finalement, il ne repartira jamais des Etats-Unis, et restera vivre là-bas, avec son épouse. Cette dernière joue d’ailleurs un rôle essentiel dans son projet de vie.

En effet, Dawn a vécu dans une famille qui aime aider les autres. Inspirée par ses grands-parents, elle travaille dans le social. Elle s’occupe notamment des orphelins. Mohamed Bzeek, sensible au travail de son épouse, décide de l’aider. Et en 1989, ils accueillent de très nombreux enfants chez eux.

Mais l’originalité de leur projet, c’est qu’ils accueillent des dizaines d’enfants gravement malades. Ils ont en effet choisi de se consacrer aux enfants qui sont en fin de vie et qui ont été abandonnés par leur famille. Leur objectif est simple : leur offrir de l’amour.

Mohamed Bzeek et Dawn prennent ce projet très à cœur et accompagnent les plus petits dans la maladie, alors que leurs parents sont partis. Certains meurent dans leurs bras. Mais Mohamed Bzeek, qui est musulman très pratiquant, pense que chaque être humain mérité d’être aimé.

Chaque être humain, même les plus faibles, méritent d’être aimés

Mohamed Bzeek et son épouse font tout ce qu’ils peuvent pour aider ces enfants à être heureux. Ils leurs donnent le maximum d’amour, même s’ils savent qu’ils sont condamnés. D’ailleurs, l’homme a confié au Los Angeles Times la chose suivante :

La clé c’est de les aimer comme si c’était les vôtres. Je sais qu’ils sont malades. Je sais qu’ils vont mourir. Je fais de mon mieux en tant qu’être humain et laisse le reste à Dieu.

Le couple est entièrement dédié à cette incroyable mission d’amour. Car il en faut de l’amour et de la patience pour surmonter ces terribles épreuves. Ils ont tout de même un enfant biologique, qui a aujourd’hui 20 ans et qui se prénomme Adam. Mais ce dernier est malade car atteint de nanisme. Mais ce n’est pas un problème car pour Mohamed Bzeek, c’est comme ça que Dieu l’a créé. Il n’a jamais eu la sensation d’une injustice lorsqu’il regarde son enfant, avec une grande fierté d’ailleurs. Il faut dire qu’Adam est le meilleur élève de sa classe et étudie l’information.

Des épreuves qui mènent au divorce

Malheureusement, en l’an 2000, Dawn tombe gravement malade. La femme surmonte la maladie, mais c’en est trop pour cette belle famille. Et finalement, le stress engendré par la maladie aura raison de ce beau couple. En effet, en 2013, Mohamed Bzeek divorce. Mais il continue son combat, même s’il avoue que c’était Dawn la plus forte pour faire face aux difficultés liées aux maladies des enfants. La mort de tous ces enfants est douloureuse, on peut imaginer à quel point… Mais pourtant, malgré tout, Mohamed Bzeek poursuit sa mission.

Il se souvient notamment d’une petite fille, âgée de seulement deux ans. Elle a totalement changé sa vie ! Mohamed Bzeek passait ses journées à l’hôpital pour câliner les enfants malades lorsqu’il a rencontré cette petite fille. Cette dernière souffrait d’une maladie terrible qui touchait son cerveau. Elle était aveugle. Mais aussi sourde, et paralysée des jambes et des bras. Ses parents avaient choisi de l’abandonner, persuadés qu’ils ne pouvaient pas l’accompagner dans la mort qui s’annonçait lente et douloureuse. Mohamed Bzeek a alors décidé de l’adopter, pour qu’elle connaisse l’amour et la joie, le bonheur d’avoir une famille. Et aujourd’hui, la fillette a 6 ans. Il fait tout pour la sociabiliser, et lui parle, même si elle ne peut pas l’entendre, ni le voir. Mais il la prend dans ses bras, joue avec elle. Pour la plus belle des raisons :

Je sais qu’elle ne peut pas entendre, pas voir, mais je lui parle toujours. Je la prends toujours dans mes bras, je joue avec elle… Elle a des sentiments. Elle a une âme. C’est un être humain.

Des centaines d’enfants sont abandonnés

Mohamed Bzeek explique que chaque année, des centaines d’enfants handicapés sont abandonnés par leurs parents aux Etats-Unis. C’est difficile et heureusement qu’il existe des personnes comme lui, qui les accueillent et les accompagnent. Cependant, c’est extrêmement difficile de trouver des placements pour ces enfants malades. Mélissa Testerman, infirmière, avoue que voir un homme comme Mohamed Bzeek est rarissime, et qu’il est bel et bien le seul à accepter de s’occuper des enfants en fin de vie.

Connu aux Etats-Unis, l’homme impose le respect. D’ailleurs, une Américaine répondant au nom de Margaret Cotts, a décidé de l’aider en créant une collecte en ligne pour aider cet homme âgé de 62 ans, qui continue à vivre pour les enfants malades. Elle souhaitait récolter 100 000 dollars, mais finalement, ce sont plus de 500 000 dollars qui été récupérés ! Nombreux sont ceux à avoir été touchés par l’incroyable histoire de Mohamed Bzeek. Il faut avouer que c’est quand même difficile de rester insensible face à l’histoire émouvante de cet homme. Et il est malgré lui devenu une véritable star, créant un engouement incroyable sur les réseaux sociaux, et forçant l’admiration.

Pour l’instant, personne ne sait exactement ce qu’il va faire de cette somme, mais il est évident qu’il ne fera pas n’importe quoi. Il semble que Mohamed Bzeek ait notamment décidé de faire quelques travaux dans sa maison pour pouvoir accueillir davantage d’enfants malades. Il aurait également l’intention d’embaucher une infirmière à plein temps pour l’aider au quotidien avec les enfants qu’il accueille chez lui. Car oui, il n’a pas l’intention de s’arrêter en si bon chemin. Continuer à donner de l’amour à des enfants, autant que possible, c’est là son but ultime, la mission de sa vie.

C’est une merveilleuse histoire que celle de Mohamed Bzeek. Il faut absolument en parler, et la relayer, car sa mission est magnifique, et rares sont ceux à avoir autant de cœur que lui… Magique !

Publié le vendredi 1 septembre 2017 à 10:03, modifications vendredi 1 septembre 2017 à 12:12

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !