Monde

Un adolescent découvre une cité maya perdue

Poussé par la curiosité de comprendre comment les Mayas implantaient leur cité, un adolescent a eu l’ingéniosité de comparer l’emplacement des cités inconnues avec les constellations.

Si on pensait connaître chaque recoin de la Terre, William Gadoury, un adolescent canadien de 15 ans a démontré qu’il n’en était rien.

Il vient, en effet, de découvrir une cité maya oubliée de tous. Cette ville est située dans la péninsule de Yucatan, au Mexique, dans une jungle profonde, à l’abri des regards depuis la fin de cette civilisation précolombienne du 12ème siècle.

Il n’a pas fait cette découverte à la façon d’Indiana Jones en s’aventurant dans la forêt tropicale armé d’une machette. Au contraire s’est confortablement installé en observant et analysant les constellations d’étoiles qu’il a permis de révéler l’endroit.

Passionné par les civilisations Mayas depuis de nombreuses années, William Gadoury a identifié qu’il existait un lien entre les étoiles et le positionnement des cités mayas, corrélation qui n’avait jamais été établie par les scientifiques avant lui. En se fiant au ciel, le jeune garçon a analysé 22 constellations mayas et en a déduit que s’il reliait les étoiles des constellations sur une carte, alors la forme de chacune d’entre elles correspondait au positionnement de 117 cités mayas.

Je ne comprenais pas pourquoi les Mayas avaient construit leurs cités loin des rivières, sur des terres peu fertiles et dans les montagnes. Il fallait qu’il y ait une autre raison, et comme ils adoraient les étoiles, l’idée m’est venue de vérifier mon hypothèse.

a-t-il confié au Journal de Montréal.

Pour affirmer son hypothèse, il a demandé aux agences spatiales américaines, la NASA et japonaises, la JAXA de lui fournir des images satellite de la zone.

Et là, ses calculs se sont confirmé : des bâtiments, même une pyramide, se dressent sur l’emplacement.

Il s’agirait même de la cinquième plus grande cité maya, qu’il a baptisé K’ÀAK’CHI’, bouche de feu en français.

Une expédition est en cours de préparation afin d’aller sur la zone pour visiter ces vestiges mayas. Les archéologues ont d’ores et déjà promis à William Gadoury qu’il ferait partie de l’expédition.

Ce serait l’aboutissement de mes trois années de travail et le rêve de ma vie.

D’ici là, l’adolescent a déjà été reconnu par ses pairs et les chercheurs ont félicité la qualité de ses recherches, qui vont être publiées dans une revue scientifique.

Publié le lundi 9 mai 2016 à 14:45, modifications lundi 9 mai 2016 à 14:55

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !