Monde

La Corée du Nord affirme être devenue un Etat nucléaire capable d’atteindre les Etats-Unis

Après le test d’un missile intercontinental, la Corée du Nord a annoncé que « la totalité du continent américain » se trouvait désormais à sa portée.

STORY - Episode 33/35

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédent

La Corée du Nord a affirmé mercredi 29 novembre avoir réalisé son objectif, devenir un État nucléaire. Cette annonce est intervenue après avoir testé avec succès un nouveau missile intercontinental. Celui-ci mettrait « la totalité du continent américain » à sa portée selon Pyongyang.

Un objectif historique

Ainsi, après avoir assisté au lancement du missile Hwasong-15, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un a déclaré « avec fierté »

Nous sommes finalement parvenus à réaliser notre grande cause historique, l’achèvement d’une force nucléaire d’État.

A retranscrit l’agence officielle KCNA.

Le système d’armes de type ICBM Hwasong-15 est un missile intercontinental équipé d’une ogive lourde extra-large. Capable de frapper la totalité du continent américain.

A expliqué KCNA.

Le développement de cet armement protégera la Corée du Nord de la politique de chantage et de menaces nucléaires des impérialistes américains.

A précisé l’agence de presse.

Le tir du missile intercontinental a été lancé mardi 28 novembre dans l’Est du pays, depuis la province du sud Pyongan. Selon le ministre américain de la Défense Jim Mattis, le missile s’est abîmé en mer du Japon après un vol de quelque 1.000 kilomètres de distance. En outre, il a atteint la plus haute altitude de tous les tirs effectués par Pyongyang à ce jour.

Ainsi, ce premier tir depuis le 15 septembre semble anéantir les espoirs d’une trêve dans les programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord. À la mi-septembre, Kim Jong-Un avait pourtant réaffirmé sa volonté d’obtenir l’arme nucléaire. Et ce, en dépit des sanctions internationales répétées.

Or, si Pyongyang doit encore démontrer qu’il maîtrise la technologie de rentrée des ogives dans l’atmosphère depuis l’espace, les spécialistes estiment que la Corée du Nord est « sur le point de développer une capacité de frappe intercontinentale opérationnelle ».

Une menace partout dans le monde

Comme attendu, le tir a provoqué les foudres de la communauté internationale. Le ministre américain de la Défense, Jim Mattis, a ainsi évoqué une avancée qui représente « une menace partout dans le monde ».

Quant à Donald Trump, il a rapidement réagi par un laconique :

On va s’en occuper !

En effet, en août dernier, Donald Trump avait promis « le feu et la colère » à la Corée du Nord. Un mois plus tard, c’était au tour de Kim Jong-Un déclarait vouloir « faire payer cher » à son homologue américain.

Plus récemment, le président américain n’a pas hésité à insulter Kim Jong-Un. Le qualifiant de « petit et gros ». Depuis ces propos, Pyongyang estime que Donald Trump mérite la mort.

Ainsi, ces derniers événements ont de nouvelles allures de menaces. Elles rajoutent une pierre à l’édifice des tensions entre le président des États-Unis et le leader nord-coréen Kim Jong-Un.

Publié le mercredi 29 novembre 2017 à 9:59, modifications mercredi 29 novembre 2017 à 10:00

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédent

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !