Monde

130 millions de petites filles à travers le monde ne sont pas scolarisées

Selon l’organisation internationale ONE.org, 130 millions de petites filles ne sont pas scolarisées dans le monde.

Les conditions d’éducations des petites filles dans le monde restent mauvaises, notamment dans certains pays souvent situés sur le continent africain. De fait, 130 millions de fillettes dans le monde ne prennent pas le chemin de l’école.

L’étude réalisée par l’organisation internationale ONE.org révèle un triste classement des mauvais élèves en matière d’éducation des filles. Parmi les dix pays en queue de classement, neuf appartiennent au continent africain. On retrouve ainsi notamment le Soudan du Sud, le Centrafrique et le Niger.

Un classement alarmant

Pour établir ce classement, plusieurs critères ont été retenus, et notamment le taux de scolarisation des fillettes à l’école primaire, le taux d’alphabétisation ou encore le nombre d’années passé à l’école.

On découvre ainsi par exemple qu’en Afghanistan, la moitié des petites filles en âge d’être scolarisées ne vont pas à l’école, contre un tiers des garçons. Il y a donc bel et bien un écart important entre les filles et les garçons à l’école primaire. Et cet écart se creuse au secondaire.

Au Niger par exemple, 65% des petites filles n’iront jamais au collège. En revanche, dans certains pays comme le Soudan, la scolarisation n’est pas une question de sexe : au Soudan par exemple, 60% des enfants tout sexe confondu, ne vont pas à l’école.

Pas de priorité à l’éducation des petites filles

Dans certains pays, les filles sont davantage scolarisées. Mais elles ne sont que très peu à finir leur cursus. Par exemple au Mali, moins de 40% des petites filles finit le primaire. Elles passent une à deux années en classe en moyenne. Soit quatre fois moins de temps que les garçons.

Bien évidemment, les conséquences sont importantes pour ces petites filles qui, à l’âge adulte, ne savent ni lire ni écrire. Elles deviennent donc totalement dépendantes des hommes. On compte dans le monde un demi-milliard de femmes qui ne savent ni lire ni écrire. De plus, les femmes rencontrent des obstacles juridiques, sociaux et économiques. Elles se marient bien souvent avant 15 ans, et ne peuvent parfois pas quitter le domicile dans l’autorisation des hommes. Ce qui complique bien évidemment leur alphabétisation.

L’ONG rappelle pourtant que l’apprentissage de la lecture et de l’écriture sont des faits importants pour la réussite des femmes.

Publié le jeudi 12 octobre 2017 à 15:44, modifications jeudi 12 octobre 2017 à 11:15

Vidéos relatives

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Vu sur le web

Vers le top