Actualité

Mohamed Abrini : L’étonnant témoignage de sa logeuse

Alors que le portrait de Mohamed Abrini a fait la Une des médias pendant plusieurs semaines, Assia, la femme qui l’a logé quelques jours auparavant, déclare ne pas l’avoir reconnu.

Assia, âgée de 43 ans, a accueilli le Belge Marocain de 31 ans, responsable présumé des attentats de Bruxelles, dans un appartement situé au cœur du quartier d’Anderlecht. Appréhendée chez elle vendredi soir et placée en garde à vue, elle a été relâchée, deux jours plus tard, après une audition approfondie, selon le parquet belge.

Assia a expliqué avoir fait connaissance avec le terroriste présumé dans un café, le 5 avril dernier et l’avoir hébergé dans son appartement sans se douter qu’il s’agissait de l’homme recherché par toutes les polices d’Europe.

Tout a commencé lorsque celle-ci s’est adressée à lui, car il lui manquait un peu de monnaie.

Il me fallait deux euros et j’ai été le trouver. Le type, très sympa, m’a donné plus que ce que je demandais. Le type était un peu blindé d’argent : des liasses de 50 euros, des liasses de 20. Tu demandes 2 euros, il t’en donne 10 puis encore 20.

Au fil de la conversation, Mohamed Abrini lui dit qu’il a oublié sa carte d’identité chez ses parents qui sont partis pour l’Allemagne. Il lui raconte également qu’il attend qu’ils rentrent et qu’il n’a pas envie de loger à l’hôtel. Assia lui propose alors de séjourner chez elle :

Il n’a pas insisté pour venir chez moi. Il a dormi deux nuits, il m’a donné un peu de sous pour aller faire des courses, il déjeune le matin. Il rigole, il parle, il est normal. C’était un type trop cool, baba cool. Il cachait bien son jeu parce qu’on n’aurait pas dit que c’était lui.

Durant leur cohabitation, Assia fait allusion à l’avis de recherche concernant «l’homme au chapeau». Si l’on sait aujourd’hui qu’il s’agissait de Mohamed Abrini, ce dernier fait mine de ne rien savoir :

Je lui ai dit : T’as vu le type qui a fait exploser l’aéroport ? Il court. T’as vu toutes les caméras qui l’ont filmé ?

Depuis, la femme a condamné les actes de Mohamed Abrini et se dit être très choquée :

Je n’arrive plus à dormir. Quand je vois sa photo, je tremble.

Vérité ou mensonges ? Les propos d’Assia sont aussi bizarres et étranges que, le «logeur» de Saint-Denis, Jawad Bendaoud.

Publié le mardi 12 avril 2016 à 10:26, modifications jeudi 14 avril 2016 à 14:01

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !