Actualité

Michel Cardon, le plus vieux détenu de France est désormais libre

Michel Cardon, l’un des plus vieux détenus de France vient d’être remis en liberté ce vendredi 1 er juin 2018.

Michel Cardon a passé prés de quarante ans en détention. Aujourd’hui, c’est un homme libre avec encore quelques obligations.

Un “premier petit-déjeuner d’homme libre”

Michel cardon a été condamné à la perpétuité pour un meurtre commis en 1977. A 67 ans, il a été remis en liberté conditionnelle après 40 ans d’incarcération. En effet, son avocat , Eric Morain, a twitté ce matin la libération de son client.

Toute sa vie tient dans un caddie

Quarante ans passé en incarcération laisse peu de place à l’achat d’objets divers. Michel Cardon tient ses quarante ans passé en prison dans un caddie de  supermarché.

Nous avons chargé ses affaires. Nous, on a besoin de louer des utilitaires ; pour lui ça tenait dans un chariot pas plus grand qu’un caddy

a raconté son avocat.

De fait, Michel Cardon sera suivi par un juge d’application des peines (JAP) de Pontoise, avec une période probatoire d’un an, conformément à la décision du tribunal d’application des peines d’Arras qui lui avait accordé fin mars sa remise en liberté conditionnelle “sous condition du bon déroulement d’un placement à l’extérieur” pendant un an à compter du 1er juin 2018.  Michel Cardon va être placé dans un centre d’hébergement et réinsertion du Val-D’Oise. Par conséquence, l’homme devra également se soumettre à des soins psychiatriques et psychologiques.

Les expertises et évaluations pluridisciplinaires les plus récentes ont relevé une dégradation importante des fonctions cognitives

du détenu, pouvait-on lire dans cette décision consultée par l’AFP.

Le dernier expert n’a retrouvé aucun élément en faveur d’un risque de récidive.

Il a échappé de peu à la peine de mort

Condamné à la perpétuité pour meurtre, Michel Cadon a échappé de peu à la peine de mort. En effet, en 1979, la peine de mort était toujours autorisée en France. A l’époque des faits, Michel Cardon et son complice Jean-Yves Defosse avaient tué un retraité de 64 ans lors d’un cambriolage à Amiens qui avait dégénéré.

Loin d’avoir volé un gros butin, les deux hommes étaient repartis avec 200 francs et quelques objets.

Publié le vendredi 1 juin 2018 à 16:38, modifications vendredi 1 juin 2018 à 16:35

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !