Actualité

Meeting de François Fillon : Un étudiant agressé car il refuse de se lever pendant la Marseillaise

meeting fillon jeune agressé

Un étudiant aurait été frappé et expulsé de la salle, à la fin du meeting de François Fillon, pour avoir refusé de chanter la Marseillaise.

Max, un étudiant de 19 ans, aurait été agressé par des membres de la sécurité Les Républicains à la fin du meeting de François Fillon à Besançon, jeudi dernier.

Il refuse de se lever lors de La Marseillaise

En effet, le 9 mars dernier, Max s’est rendu à Besançon avec un ami pour écouter le candidat des Républicains par curiosité. Les deux compères se sont alors installés au fond de la salle, au bout d’une rangée.

Je ne suis pas sympathisant. C’était pour voir et écouter. Sans être convaincu.

À la fin du meeting a retenti La Marseillaise, mais les deux camarades ont refusé de se lever pour chanter l’hymne national.

On ne s’est pas levé. Je n’ai rien contre l’hymne et ce qu’il représente, mais là on n’avait pas envie de s’associer avec les gens présents.

C’est alors qu’un homme les a interpellés et leur a demandé pourquoi il ne se levait pas.

Il m’a demandé si je n’étais pas fier d’être Français. Il voulait presque m’obliger.

Jeté à terre et roué de coups

Max a alors été saisi par deux hommes qui lui font une clé de bras. Puis ils l’ont emmené dans un couloir, jeté à terre et roué de coups. Son ami a tenté de filmer la scène, sans succès.

À un moment, j’étais immobilisé par quatre hommes, l’un d’eux avait le pied sur ma tête.

Le jeune homme a finalement été éjecté des lieux sous un flot d’insultes. Il a déclaré que ses assaillants, en costume, semblaient faire partie du service d’ordre, rapporte Le Progres.

Plainte contre X

Max a déposé plainte contre X pour violences en réunion, suivi d’une incapacité n’excédant pas huit jours. La direction du site a nié toute responsabilité.

Quant à Michel Viennet, responsable local des Républicains et organisateur de l’événement, il a assuré ne pas avoir eu vent de l’incident. Il a cependant promis de mener son enquête.

C’est une histoire qui ne risque pas de faire les affaires de François Fillon, qui doit déjà se remettre des conséquences de sa mise en examen dans l’affaire du PenelopeGate.

Article publié le vendredi 17 mars 2017 à 17:06, modifications samedi 18 mars 2017 à 13:55

Participer

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet
Discuttez !

Poster un Commentaire
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Minutenews.fr Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.

Soyez le premier à commenter !

Me notifier
avatar
 
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
wpDiscuz

Vidéo relative

Vu sur le web

Vers le top