Actualité

Melania Trump : un nouveau mensonge ?

Melania Trump aurait menti sur ses diplômes universitaires. Le site internet de Melania Trump a été fermé mercredi et depuis, la polémique sur sa biographie mensongère ne cesse d’enfler.

Melanie Trump se retrouve au cœur d’une nouvelle controverse après les révélations sur son discours prononcé lors de la convention républicaine de Cleveland (dans l’Ohio) qui s’est tenue le 18 juillet. Bien qu’elle avait assuré l’avoir écrit seule, preuve était de constater que le discours était en tout point identique à celui de Michelle Obama énoncé en 2012.

Alors que la campagne pour l’élection présidentielle bat son plein, la femme de Donald Trump est très exposée et tous ses faits et gestes sont analysés par des milliers d’observateurs.

Ainsi, pour la seconde fois en l’espace de deux semaines, l’épouse de Donald Trump s’est faite épingler pour délit de malhonnêteté. Après avoir été accusée de plagiat du discours de Michelle Obama, Melania Trump aurait également menti sur son CV.

Et cette fois, c’est la teneur de sa biographie qui figure sur son site internet qui est dénoncée. Ainsi, la chaîne américaine CNN a relayé que le site internet de Melania Trump avait été supprimé depuis cette polémique.

https://twitter.com/HomewardBounder/status/755529022252122112

L’épouse du célèbre milliardaire y déclarait être trop model depuis ses 16 ans, mais sur la page « My world », Melania Trump avait écrit qu’elle avait en poche un diplôme d’architecture et de design dans une université de Slovénie.

Or, selon une biographie non autorisée des journalistes slovènes Bojan Pozar et Igor Omerza, il semble que le mannequin n’ait étudié qu’une année dans cette faculté et qu’elle aurait échoué aux deux examens.

Une initiative qui a très certainement été décidée en concertation avec Trump et ses soutiens, puisqu’ils souhaitaient désespérément donner l’image d’une mannequin slovène qui ne serait pas seulement belle, mais aussi intelligente et bien éduquée

Ont décrypté les deux journalistes.

Détail qui avait été corroboré par un article-entretien publié par GQ en avril dernier dans lequel la potentielle First Lady avait déclaré être partie pour Milan après sa première année d’université, abandonnant ainsi ses études.

Pour sa défense, Melania Trump a affirmé

https://twitter.com/MELANIATRUMP/status/758727030850682880

Le site en question, créé en 2012, a été fermé car il ne reflète pas de manière adéquate mes affaires et intérêts professionnels actuels

Décidément, l’épouse de Donald Trump ne donne pas une bonne publicité à son candidat de mari, en pleine course à la présidentielle américaine.

Publié le samedi 30 juillet 2016 à 12:27, modifications samedi 30 juillet 2016 à 9:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !