Actualité

Marrakech : Eldorado de la prostitution

Au pays des mille et une nuits, la prostitution est reine…

Marrakech, voici le nom d’une ville que l’on utilise aujourd’hui pour désigner un lieu où la vie est facile pour les habitués de la prostitution sous toutes les formes possibles.

Surnommée la ville rouge, en référence à la couleur d’une grande partie de ses maisons, cette ville du sud du Maroc d’un peu moins d’un million d’habitants est l’exemple même de l’hypocrisie entretenue par les autorités du pays en matière de prostitution touristique.

Depuis longtemps des charters de touristes déferlent sur Marrakech. Quoi de plus normal finalement me direz-vous ?
Ville universitaire au passé prestigieux, on vient ici du monde entier pour admirer le minaret de la Koutoubia, profiter de la culture et du climat agréable dont jouissent les habitants toute l’année.

Derrière cette omerta, une industrie du sexe prospère

La réalité est bien différente de l’image lisse que les autorités marocaines veulent bien nous montrer. Mais pourquoi ? Parce que Marrakech est devenue l’une des destinations principales en matière de tourisme sexuel dans le monde. Mais voila, le Code pénal marocain prévoit des peines sévères pour la prostitution et la débauche, pouvant aller de deux à dix ans d’emprisonnement et des amendes jusqu’à 90 000 euro. De quoi freiner un grand nombre d’habitués de ce type de voyage.

Malheureusement, la tendance montre une augmentation de la prostitution dans la quasi totalité des villes touristiques du Maroc, en tête Marrakech. Le sexe tarifé est largement toléré sous les yeux des autorités. Aujourd’hui le mot Bakchich retrouve toute sa signification sur la place Jemaa-El-Fna et les nombreux hauts lieux à la réputation sulfureuse ou la prostitution fait “foi”.

L’argent achète tout, patrons de bars et de discothèques, videurs, taxis, policiers et loueurs d’appartements, les tabous marocains sont mis à nu.

Filles disponibles sur catalogue

Dans certains établissements, le client est invité à consulter les photos des filles disponibles sur catalogue. Pendant ce temps, on continue d’affirmer dans les hautes sphères marocaines qu’il n’y a pas de prostitution de masse à Marrakech, c’est pourtant aujourd’hui l’une des activités les plus florissantes de cette cité millénaire.

Publié le dimanche 19 juin 2016 à 13:35, modifications dimanche 19 juin 2016 à 21:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

4 Commentaires