Actualité

Marineland : Une pétition réclame le transfert de l’ours blanc Raspoutine

Suite à une vidéo montrant les allers-retours de l’ours blanc du Marineland dans son enclos, l’association anti-captivité C’est assez ! demande son transfert en Suède. Selon elle, l’animal souffrirait d’hyperthermie.

Cette fois, ce ne sont pas les dauphins et les orques qui font l’objet d’un combat des associations anti-captivité mais un animal terrestre. L’association C’est assez ! réclame le transfert de Raspoutine, l’ours blanc mâle du parc de Marineland d’Antibes. En cause, sa potentielle hyperthermie due aux températures de la zone, située en pleine Côte d’Azur.

Une vidéo montrant l’ours “en hyperthermie”

L’une des militantes de l’association créée en 2018 qui lutte pour la fermeture des delphinariums, nommée en référence aux cétacés, a filmé le 11 juin dernier l’ours polaire dans son enclos, haletant en plein soleil sous 23 C°. Selon cette dernière, l’animal, gueule ouverte et corps engourdi, serait victime d’hyperthermie. Elle explique en plus qu’aucun coin d’ombre ne lui aurait été aménagé pour qu’il puisse s’abriter. Elle remarque également que « la cave réfrigérée était fermée par une grille ». D’après les données avancées par C’est assez ! les ours polaires entreraient en hyperthermie au dessus d’une température ambiante de 10 C°.

La direction du Marineland contredit les affirmations de C’est assez !

Face à cette nouvelle polémique, la direction de Marineland a fait procéder à un constat d’huissier, afin de vérifier si l’espace mis à disposition du plantigrade répond bien aux normes en vigueur. Or, le constat s’est avéré bien différent des affirmations de l’association. Interrogé par 20 Minutes, le directeur général du parc Pascal Picot s’est défendu :

Face à ces énièmes attaques gratuites et mensongères, j’ai demandé un constat d’huissier (…) Lorsqu’il est venu sur place, il a pu voir que les grottes de glace n’ont aucun système de fermeture et que des zones d’ombre existent bien.

Avance t-il.

Ce dernier explique également que l’état de l’ours ne serait pas dû à la chaleur et au soleil ambiant, mais à une « manifestation du rut », à savoir un comportement reproducteur. Un comportement jugé donc normal, qui n’a rien à voir avec un quelconque mal être chez le mammifère, détenu par le parc depuis 2010. Selon le directeur, les ours polaires savent s’adapter à leur milieu de vie. Il ajoute que ces animaux « s’adaptent à la température en modifiant leur régime alimentaire ». Sans donner plus de détails sur le seuil thermique acceptable, qui varie selon les espèces.

L’association demande à Nicolas Hulot que les deux ours soient transférés en Suède

Mais C’est assez ! n’en démord pas. En effet, l’association a lancé en juin une pétition en ligne adressée à Nicolas Hulot, le ministre de la transition écologique et solidaire. Son objectif ? Déplacer les deux ours dans le parc de Rovdjurspark situé en Suède, où a déjà été transférée leur oursonne nommée Hope. L’association assure que le lieu est « plus adapté à leur physiologie ». À ce jour, la dite pétition a déjà récolté plus de 90 000 signatures.

Publié le mercredi 11 juillet 2018 à 12:39, modifications mercredi 11 juillet 2018 à 12:22

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !