Actualité

Manifestation en Iran contre le chômage et l’inflation

TRIBUNE

22 personnes, dont un policier, ont été tuées dans la nuit lors des pires violences en Iran depuis le début des protestations contre la vie chère et le pouvoir, ont indiqué lundi des médias. Il s’agit d’une contestation sans pareil dans le pays depuis la vague verte, le mouvement de contestation en Iran qui a précédé et suivi la réélection le 12 juin 2009 du président Mahmoud Ahmadinejad.

Au lendemain de son appel au calme et de sa promesse «d’un plus grand espace pour les critiques», le président Hassan Rohani a averti lundi que «le peuple iranien répondra aux fauteurs de troubles», une «petite minorité qui insulte les valeurs révolutionnaires».

Notre économie a besoin d’une grande opération de chirurgie, nous devons tous être unis

a dit encore Hassan Rohani, insistant sur la détermination du gouvernement à «régler les problèmes de la population», en particulier le chômage.

De son côté, le chef du pouvoir judiciaire, Sadegh Larijani, a affirmé que

ceux ayant des revendications justes doivent l’exprimer de manière légale

et qu’il fallait

agir avec force contre ceux qui commettent des actes de sabotage et propagent le chaos

selon la télévision. Hassan Rohani, élu en 2013 et reconduit pour un second mandat en mai 2017, a permis à l’Iran de sortir de son isolement avec la levée de sanctions internationales qui avaient été imposées pour dénoncer les activités nucléaires sensibles du pays. Mais les effets de sa politique tardent à se faire sentir.

Pour la deuxième nuit consécutive, des manifestants étaient descendus dimanche soir dans la rue dans plusieurs villes du pays, dont la capitale Téhéran, pour protester contre le gouvernement et les difficultés économiques, le chômage, ainsi que pour dénoncer la corruption. Les manifestations se sont poursuivies en dépit du blocage par les autorités sur les téléphones portables des messageries Telegram et Instagram, utilisées pour appeler à manifester.

Face aux protestations antigouvernementales, des manifestations de soutien au pouvoir et contre les «fauteurs de troubles» ont été organisées lundi dans plusieurs villes du pays, dont Rasht, Zanjan, Ahvaz et Takestan.

Réactions internationales

Dans une nouvelle réaction aux protestations en Iran, le président américain Donald Trump a écrit sur Twitter

Le grand peuple iranien est réprimé depuis des années. Il a faim de nourriture et de liberté (…) Il est temps que ça change». La veille, Hassan Rohani avait affirmé que Donald Trump avait toujours «agi contre l’Iran

et qu’il n’était pas en droit de compatir avec les Iraniens. Quant au ministre israélien des Transports et des Renseignements, Israël Katz, a souhaité le succès des Iraniens dans leur «combat pour la liberté et la démocratie».
Leonardo Tajabadi le chanteur célèbre iranien qui habite en France a chanté un “Hymnes nationaux et chansons patriotiques(( EY IRAN ))” pour le support des peuples iranien en Iran.

Traduction en français:

Ô Iran, contrée de terre précieuse
Ton sol est la source de tout art
Que les esprits du mal restent loin de toi
Que ton règne soit éternel
Ô ennemi, si tu es de pierre, je suis de fer
Que ma vie soit sacrifiée pour la terre qui m’a vu naître
Ton amour est devant moi
Mes pensées ne sont jamais loin de toi
Pour ta cause, quand nos vies auront-elles une valeur ?
Que ces terres de notre Iran soient éternelles

Les pierres de nos montagnes sont des joyaux et des perles
Le sol des vallées sont meilleurs que l’or
Quand pourrais-je débarrasser mon cœur de ton affection ?
Dis moi, que ferais-je sans ton affection ?
Aussi longtemps que la révolution de la terre et le cycle du ciel durera
La lumière du divin nous guidera
Quand ton amour est devenu mon appel
Mes pensées ne sont pas loin de toi
Pour ta cause, quand nos vies auront-elles une valeur ?
Que nos terres d’Iran soient éternelles

Iran ô mon paradis vert
Mon destin est illuminé grâce à toi
Si le feu pleut sur mon corps
Je ne chérirai pas d’autre amour que le tien dans mon cœur
Ton eau, ton sol et ton amour ont modelé mon argile
Si ton amour quitte mon cœur, il deviendra stérile
Quand ton amour est devenu mon appel
Mes pensées ne sont pas loin de toi
Pour ta cause, quand nos vies auront-elles une valeur ?
Que nos terres d’Iran soient éternelles

Publié le mardi 9 janvier 2018 à 16:34, modifications mardi 9 janvier 2018 à 16:34

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct