Actualité

Lot : 2 mois de prison ferme pour avoir volé du riz, des pâtes et une boîte de sardines

Un jeune sans domicile fixe avoue avoir agi parce qu’il avait faim, son avocate parle « d’un nouveau chapitre des Misérables ».

La récolte du vol se monte à du riz, des pâtes et une boîte de sardines. Pour ce maigre butin dérobé chez un particulier, un jeune homme de 18 ans vient d’être inculpé de 2 mois de prison ferme par le tribunal de Cahors, dans le Lot.

L’intéressé, qui vit dans la rue et dort sous une tente, s’était introduit en février dernier dans une habitation en cassant un carreau. Pour sa défense, il dit avoir agi pour se nourrir. Il a également précisé qu’il n’avait rien volé d’autre dans cette maison de Figeac.

La victime n’avait pas porté plainte, le carreau cassé étant remboursé par l’assurance, et le voleur n’ayant pas fait d’autres dégâts dans la maison

a ajouté France 3 Midi-Pyrénées.

Maître Adeline Nesliat-Delhaye, l’avocate du prévenu, s’est appuyée sur la jurisprudence en matière « d’état de nécessité » et a demandé la relaxe de son client.

Dans sa plaidoirie, elle a également fait référence à l’œuvre de Victor Hugo, Les Misérables, en citant le chapitre dans lequel Jean Valjean est condamné à 20 ans de bagne pour avoir volé du pain, ajoutant :

En 2016, ce n’est pas le bagne mais cela reste révoltant

Néanmoins, ce jeudi 12 mai, le tribunal n’a pas tenu compte de ces arguments de défense puisqu’il a choisi de condamner le jeune voleur à deux mois de prison ferme ; le procureur ayant, lui, réclamé cinq mois de prison ferme.

France 3 Midi-Pyrénées a souligné que le jeune homme comparaissait par visioconférence depuis la prison de Lyon, où il purge déjà une peine pour d’autres faits.

L’avocate du SDF a déclaré qu’ils feraient appel de la décision.

 

Publié le samedi 14 mai 2016 à 12:49, modifications samedi 14 mai 2016 à 12:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !