Actualité

Lorette : “Le ramadan doit se faire sans bruit”

Alors que le ramadan a débuté ce lundi, des panneaux d’information font polémique à Lorette, une commune de la Loire.

Avis : le ramadan doit se vivre sans bruit – Avis : la République  se vit à visage découvert

Voici les deux messages qui défilent depuis vendredi 3 juin et tout le week-end sur les panneaux électroniques d’informations municipales de la ville de Lorette, à destination de la communauté musulmane qui entame ce lundi sa période de jeûne annuel.

L’initiative du maire, Divers Droite de la commune, Gérard Tardy, a été largement diffusée sur les réseaux sociaux et ne cesse d’alimenter la polémique depuis. Certaines personnes y ont vu une communication islamophobe. L’élue Europe Écologie-Les Verts, Lela Bencharif, qui siège au Conseil Régional de Rhône-Alpes a dénoncé sur Facebook :

Des mots blessants, stigmatisants, irrespectueux, réducteurs et volontairement mis en scène à quelques jours du début du mois de Ramadan. Réduire par exemple le Ramadan à une source de problèmes, relève de l’ignorance, de la caricature et du mépris.

De son côté, le président du Conseil théologique musulman de la Loire, Omar Belbouad, a fait valoir dans les colonnes du Progrès que :

La communauté musulmane se sent heurtée. Le moyen utilisé par le maire pour faire passer son message est disproportionné. Nous aurions préféré le voir et discuter avec les associations plutôt que d’afficher de tels propos. Cela ne fait que stigmatiser les musulmans, diviser les citoyens et fait régner une situation de mal-être.

Avant cela, Gérard Tardy, le maire sans étiquette élu depuis 1989, s’était fait remarquer pour ses prises de position délicates.

En effet, en 2003, il avait défrayé la chronique en déclarant que trop d’adolescents d’origine étrangère profitaient du centre social de la ville de Lorette. Il avait alors considéré que le service social de sa ville recrutait une trop importante densité d’animateurs d’origine étrangère. De plus, il n’avait pas hésité à utiliser l’expression «enfants de souche musulmane».

Contacté par les médias, le maire de Lorette a répondu par un SMS collectifs :

Ces messages ne sont que de simples rappels de la loi à l’attention de notre population. Il n’y a pas de quoi en faire une tempête dans un verre d’eau.

Publié le mardi 7 juin 2016 à 10:37, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !