Actualité

Ligue des champions: Lyon, après la joie à City, les regrets contre Donetsk

Frustrant retour sur terre après l’exploit de Manchester City: Lyon, accroché sur son terrain par le Shakhtar Donetsk (2-2) dans l’ambiance glauque d’un Groupama stadium à huis clos, peut nourrir des regrets d’avoir débuté son match de la 2e journée de Ligue des champions après la mi-temps.

Le club rhodanien était sanctionné par l’UEFA pour les incidents survenus le 15 mars à l’occasion d’une rencontre de Ligue Europa contre le CSKA Moscou.

Malgré ce résultat décevant qui n’arrange aucune des deux équipes et qui, surtout, ne bonifie pas la victoire à Manchester (2-1), le 19 septembre, l’OL reste en tête du groupe F avec une longueur d’avance sur le club anglais, vainqueur à Hoffenheim (2-1).

Déjà en difficulté samedi en championnat, à domicile contre Nantes (1-1), l’Olympique lyonnais, avec trop peu d’intensité, a mis une période pour se mettre en ordre de marche, le temps pour le Shakhtar de mener 2-0 sur deux buts de Junior Moraes.

Le Brésilien a repris au premier poteau un centre fort délivré de la gauche par le défenseur Ismaily juste avant la mi-temps (45).

En début de seconde période, il a porté le score à 2-0 en trompant du côté gauche Anthony Lopes malgré un angle bien fermé à la conclusion d’un contre et d’un ballon perdu par Houssem Aouar (55).

Ces deux buts récompensaient un meilleur investissement de la part de l’équipe ukrainienne, plus agressive et qui a maîtrisé le jeu avant la mi-temps.

Dembélé et Dubois trop tardifs

L’addition aurait même pu être plus lourde sans les interventions de Lopes qui s’est interposé sur des tentatives de Taison (16), de Junior Moraes (21), ou encore Marlos (30).

L’entrée de Memphis, à la place de Bertrand Traoré, a été assez intéressante pour l’OL qui a su revenir dans la partie notamment avec un but inscrit par Moussa Dembélé qui reprenait de la tête un centre de Nabil Fekir, jusqu’alors très discret (70).

Mais Dembélé aura aussi beaucoup raté, en début de match puis après la mi-temps en perdant trois duels avec le gardien Andriy Pyatov (11, 68, 78).

Le défenseur Léo Dubois a toutefois réussi à égaliser en reprenant à bout portant un centre délivré par Houssem Aouar (72).

En fin de match, l’OL aurait pu prendre l’avantage mais Memphis, seul au deuxième poteau, ratait une belle opportunité après un tir contré de Fekir (81). Ce dernier puis Ferland Mendy manquaient encore le cadre (88).

Mais le Shakhtar aurait pu enlever la mise dans les derniers instants avec une tentative de Taison passant de peu à côté (89) et un tir heurtant la barre d’Olarenwaju Kayode (90).

Publié le mardi 2 octobre 2018 à 23:40, modifications mardi 2 octobre 2018 à 23:40

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !