Actualité

Ligue 1: Monaco veut oublier Shenzhen et assumer son statut à Nantes

“Nous sommes loin d’être une équipe prête”: c’est la leçon tirée par Leonardo Jardim après la gifle reçue face au Paris SG (4-0) à Shenzhen lors du Trophée des champions. Mais cela ne perturbe pas Monaco au moment de débuter en L1 à Nantes samedi (17h).

Une semaine après leur déroute chinoise, les Monégasques sont déjà bien loin de Shenzhen et de sa moiteur. Comme si ce Trophée des champions n’avait pas existé. Ou alors, comme s’il avait juste servi à montrer, une fois de plus, l’écart entre l’équipe de la capitale et le reste de l’élite française.

“Il ne faut pas accorder trop d’importance à ces quatre buts. Félicitations à Paris. Mais il manquait des joueurs des deux côtés”, lance ainsi le vice-président monégasque, Vadim Vasilyev, qui ne cherche pas à minimiser la supériorité de l’adversaire.

“Malheureusement, Paris sera champion, annonce-t-il. C’est un fait. Nous sommes ambitieux. Marseille et Lyon aussi. Mais il faudrait un gros faux pas de Paris pour les concurrencer. Il faut lutter pour le podium…”

Et les stars parisiennes n’étaient même pas là pour remporter le Trophée des champions. Les Monégasques Subasic, Sidibé, Falcao et Golovin non plus, peut-on aussi rétorquer.

Jardim: “Août sera difficile”

L'entraîneur de Monaco Leonardo Jardim le 3 août 2018 à Shenzhen en Chine  à la veille du Trophée des Champions face au PSG

(credit photo AFP) L’entraîneur de Monaco Leonardo Jardim le 3 août 2018 à Shenzhen en Chine à la veille du Trophée des Champions face au PSG

“Et puis, certains comme Lo Celso étaient sur le banc par choix de l’entraîneur, indique Leonardo Jardim. Il y a beaucoup de qualité à Paris.”

D’ailleurs, selon lui, Monaco “a été bon et bien placé durant 35 minutes où Paris n’est pas venu chez nous”, lors de ce match. En revanche, “après le but, l’adversaire s’est promené, analyse-t-il. On a voulu marquer. Et quand on laisse des espaces à de tels joueurs…”

“On doit apprendre de ces relâchements”, enchaîne pour sa part, l’international belge Youri Tielemans, certain que Monaco, malgré la jeunesse de son effectif est capable “d’accéder au podium en fin de saison”.

Pour cela, l’équipe de la Principauté aurait tout intérêt à bien débuter le championnat. Comme la saison dernière, où l’équipe de Jardim s’était parfaitement lancée avec quatre victoires consécutives.

Pourtant, le technicien portugais tempère déjà les plus optimistes. “Notre objectif est de gagner, assure-t-il. Mais ce sera difficile car les internationaux n’arrivent que maintenant. Le mois d’août sera difficile, plus difficile que si le groupe était totalement formé. Mais ça va se régler. Petit à petit, tout le monde arrive à niveau.”

A Nantes, il ne disposera ni de Subasic, ni de Sidibé, ni de Golovin, trois pièces essentielles du Monaco 2018-2019. Et cela déstabilise forcément son collectif. Quant au “Tigre” Radamel Falcao, Jardim ne prendra pas de risque avec lui…

Monaco navigue à vue

“Chaque saison, on a l’habitude de garder un groupe de six ou sept joueurs qui forme la base, la structure de l’équipe, explique encore Jardim. Avec les absences, cette structure n’est pas complète.”

Monaco navigue donc à vue actuellement. Et va avancer pas à pas. C’est d’ailleurs exactement ce que préconise le défenseur central polonais Kamil Glik.

“On a tellement changé qu’il est délicat d’évoquer des objectifs”, précise l’expérimenté ex-capitaine du Torino. “Aujourd’hui, il est plus important de penser à bien préparer chaque match, Nantes puis Lille, afin de tenter de nous améliorer, poursuit-il. Semaine après semaine, il faut réussir notre construction.”

A Nantes, première étape de la reconstruction, les hommes de Leonardo Jardim seront donc très concentrés, très méticuleux. Ils savent ce qui les attend face à l’équipe désormais dirigée par un autre Portugais, Miguel Cardoso.

“Je connais bien cet entraîneur, précise Jardim. Nantes sera une équipe très compacte et qui sera forte physiquement.” Exactement ce qu’il faut pour savoir si ses joueurs ont déjà le potentiel et le profil de prétendants au podium final en Ligue 1.

Publié le samedi 11 août 2018 à 17:15, modifications samedi 11 août 2018 à 17:15

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !