Actualité

Ligue 1: Denayer libère un Lyon laborieux

Un but du défenseur belge Jason Denayer a permis à Lyon de s’adjuger laborieusement le derby aux dépens de Saint-Etienne (1-0) et de prendre provisoirement la 2e place de la Ligue 1, vendredi au Groupama stadium.

C’est la première fois depuis fin septembre que l’OL enchaîne deux victoires consécutives: avant la trêve internationale, les Lyonnais s’étaient imposés à Guingamp (4-2).

De leur côté, les Stéphanois concèdent leur troisième défaite de la saison après celles concédées à Paris et à Lille et restent au 5e rang, mais à quatre points de leur rival avant les matches du Losc et de Montpellier pour la 14e journée.

Denayer, en s’échappant du marquage de Timmothée Kolodziejczak, a donné l’avantage à l’OL (62e) en reprenant de la tête un corner joué par Memphis Depay que ce dernier venait d’obtenir avec un tir contré.

C’est le premier but de l’international belge (23 ans) avec l’OL où il a été transféré au mois d’août en provenance de Manchester City.

Cette ouverture du score concrétisait un bon temps fort des Rhodaniens au retour de la mi-temps après une première période tout à fait décevante au cours de laquelle les trois joueurs majeurs de l’attaque lyonnaise, Moussa Dembélé, Memphis et Nabil Fekir avaient été inexistants.

Fekir, de retour d’une blessure à une cheville puis d’une autre aux adducteurs qui lui avait d’ailleurs fait manquer le déplacement à Guingamp et dont il souffre encore manifestement, a même été remplacé à la pause par Maxwel Cornet.

En fin de partie, ce dernier ne pouvait redresser un tir trop croisé de Houssem Aouar (82e) pour ce qui aura été la seconde occasion des Lyonnais. Un maigre bilan offensif.

Globalement, au delà de la victoire toujours bonne pour la confiance même dans un derby qui ne restera pas dans les annales, la performance des Lyonnais, réduits à dix à la 70e minute après l’exclusion de Rafael pour un geste mal maîtrisé, n’a pas atteint des sommets.

Elle n’est en tout cas pas de nature à rassurer totalement, sur le plan du jeu, à quatre jours de recevoir Manchester City en Ligue des Champions pour un match pouvant être décisif pour la qualification en 8e de finale alors que Fekir pourrait être incertain.

Les Verts ratent le coche

Car les Verts, qui ont livré un match solide, ont eu les occasions de prendre l’avantage en première période et peuvent donc nourrir des regrets de ne pas avoir ramené au moins un point.

Loïs Diony était proche de reprendre un coup franc joué par Wahbi Khazri (19e) alors qu’une reprise de la tête de l’ancien attaquant dijonnais, était détournée par le gardien Anthony Lopes à la réception d’un centre de Rémy Cabella (22e).

Le portier lyonnais était encore là pour s’interposer sur une reprise de la tête de Mathieu Debuchy après un nouveau coup franc de Khazri (30e), lequel ratait de peu la réception d’un centre de Yann M’Vila (35e).

En fin de match, Fernando Marçal contrait in-extremis Yannis Salibur après un centre en retrait (82e) et Lopes intervenait sur une tentative de Cabella (88e) avant un ultime tir de Salibur (90e+4).

Car Lyon, en infériorité numérique, a tremblé jusqu’au bout pour conserver son précieux succès.

Publié le vendredi 23 novembre 2018 à 23:40, modifications vendredi 23 novembre 2018 à 23:40

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !