Actualité

L’ex-chef d’Interpol “a accepté des pots-de-vin”, selon la Chine

Le patron démissionnaire d’Interpol, le vice-ministre chinois de la Sécurité publique Meng Hongmei, a “accepté des pots-de-vin”, a fait savoir Pékin lundi, quelques heures après avoir annoncé que M. Meng était placé sous enquête.

M. Meng “a accepté des pots-de-vin et est soupçonné d’avoir violé la loi”, a rapporté dans un communiqué le ministère de la Sécurité publique, sans fournir de précisions sur ces accusations. Interpol a annoncé dimanche la démission de son président, porté disparu depuis plus de dix jours après avoir regagné la Chine.

Publié le lundi 8 octobre 2018 à 8:10, modifications lundi 8 octobre 2018 à 8:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !