Actualité

Les chauffeurs de VTC contre Uber : Le gouvernement s’en mêle

Les chauffeurs de VTC se mobilisent depuis jeudi dernier face aux plateformes de réservation. Après les violences ce week-end, les représentants des VTC de d’Uber se retrouvent ce lundi 19 décembre 2016 au ministère des Transports. Au cœur du conflit: la politique tarifaire d’Uber.

Le secrétaire d’Etat aux transports, Alain Vidalies, doit réunir ce lundi 19 décembre 2016 les plates-formes de VTC et les représentants des chauffeurs pour tenter notamment de trouver une sortie de crise.

VTC Vs Uber : Réunion de crise

La situation est tendue depuis quelques jours dans le secteur des VTC. En cause la politique tarifaire d’Uber jugée défavorable. Et comme le rapporte le Monde, le conflit ne fait que s’enliser. Ainsi, quelques chauffeurs de VTC en colère contre les plates-formes de réservation comme Uber se sont réunis hier dimanche 18 décembre aux abords de l’aéroport de Roissy.

Le secrétaire d’Etat chargé des Transports, Alain Vidalies, réunira ce lundi 19 décembre 2016 les plateformes VTC et les représentants des chauffeurs pour tenter de trouver un terrain d’entente. Mais comme le précise Le Figaro, les représentants des chauffeurs menacent de reprendre la mobilisation en cas d’échec des négociations.

Les manifestations avaient fait l’objet de débordements violents entre chauffeurs grévistes et non-grévistes. Six personnes ont été placées en garde à vue. Uber a déposé une plainte contre les syndicats Capa-VTC, UNSA-VTC et Actif-VTC. Ces mêmes personnes auraient appelé à la violence sur les réseaux sociaux. Une protection policière avait alors été réclamée par Uber pour les chauffeurs.

Ce que les chauffeurs de VTC reprochent à Uber

Un porte parole d’Uber a confié à l’AFP,

on ne sait pas vraiment ce que veulent les manifestants.

C’est donc aujourd’hui que l’Assemblée nationale examinera le projet de loi visant à pacifier les relations dans le transport public de la personne, notamment entre taxis et VTC. L’objectif étant de lutter contre l’emprise des plateformes sur les chauffeurs et durcir l’accès à cette profession. Le texte reviendra devant la Chambre haute en janvier pour un vote définitif.

Publié le lundi 19 décembre 2016 à 13:49, modifications lundi 19 décembre 2016 à 14:34

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !