Actualité

Le leader de l’Etat Islamique était « un homme normal » selon son ex-femme

Ex-compagne d’Al-Baghdadi, Saga al-Dulaimi a partagé plusieurs mois de sa vie avec le leader de l’Etat Islamique en 2008. A l’époque, ce dernier était “un homme normal”, selon les dires de son ex-femme qui a accepté de se confier à un journal suédois.

Il est l’homme le plus recherché au monde. A la tête de l’Etat Islamiste, Al-Baghdadi est un homme dangereux… Mais qui est-il vraiment ? Brièvement mariée à Al-Baghdadi en 2008, Saga al-Dulaimi a accepté de se confier au quotidien suédois Expressen. Des propos rapportés par nos confrères d’Atlantico.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le portrait de l’homme qu’elle décrit est loin de celui que l’on connaît aujourd’hui. En effet, Saga al-Dulaimi se souvient :

J’ai épousé un homme normal, qui était maître de conférences à l’université. À l’époque, son nom était Hisham Mohammad.

Saga al-Dulaimi était veuve de son premier mari quand son père a arrangé son mariage avec Al-Baghdadi. Elle emménage alors chez lui, avec ses deux enfants. A l’époque, celui-ci fréquente des lieux bien loin de l’ambiance des camps d’entraînement de Daesch. La jeune femme confie :

Il ne parlait pas beaucoup de lui. Il était mystérieux, ne parlait pas. On se voyait le soir, au dîner. Il passait toutes ses journées à l’université, où il enseignait la religion et la Sharia. Parfois, il disparaissait pendant des journées entières. Il disait qu’il rendait visite à son frère.

Et d’ajouter :

Il adorait les enfants. Il était leur idole. Il était excellent de ce point de vue-là.

Et pourtant, après trois mois de mariage Saga al-Dulaimi quitte Al-Baghdadi et demande le divorce… et ce alors qu’elle est enceinte d’un mois. Cette dernière explique :

Je l’ai quitté. Oui, vous pouvez même dire que je l’ai fui. Mais ça n’avait rien à voir avec lui en tant que personne. Je n’étais pas heureuse et je me sentais mal vis-à-vis de sa première femme, qui ne m’acceptait pas.

Saga al-Dulaimi ne s’en cache pas, elle n’aimait pas son ex-mari :

C’était quelqu’un d’énigmatique. On ne pouvait pas parler ou avoir une conversation normale avec lui. Le soir, lorsqu’il rentrait, on dînait ensemble. Il me posait des questions et me donnait des ordres, c’est tout.

Saga al-Dulaimi l’assure, elle n’était pas au courant des activités de son ex-mari. Sa dernière conversation avec al-Baghdadi date de 2009, quand ce dernier a essayé, sans succès, de récupérer la jeune femme qui est également la mère de sa fille. Arrêtée à deux reprises par le gouvernement de Bachar al-Assad, Saga al-Dulaimi découvre toute la vérité en prison où elle visionne des vidéos de l’EL. Des actes qu’elle ne cautionne pas :

Comment il est devenu le chef de l’organisation terroriste la plus dangereuse du monde reste un mystère pour moi. C’est du meurtre, du sang, de la brutalité. En tant que mère, pour moi ce qu’ils font, c’est du terrorisme. Si quelqu’un fait du mal à mon fils, c’est un terroriste. Toutes les mères pensent ça.

Aujourd’hui, remariée à un Palestinien, Saga al-Dulaimi a refait sa vie au Liban où elle vit avec son époux et ses 4 enfants. Cette jeune femme âgée de 28 ans ne souhaite qu’une chose : quitter le pays afin de s’installer en Europe. Et de conclure :

De quoi suis-je coupable ? J’étais mariée avec lui en 2008. Nous sommes divorcés maintenant. C’est moi qui l’ai quitté. Je suis une femme qui a beaucoup souffert, y compris en prison. Si j’avais voulu vivre avec al-Baghdadi, j’aurais pu vivre comme une princesse. Je ne veux pas d’argent. Je veux la liberté.

Saga al-Dulaimi aura-t-elle sa liberté ?

Publié le lundi 4 avril 2016 à 11:33, modifications lundi 4 avril 2016 à 11:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !