Actualité

Journaliste, pire métier de 2015 ?

Le pire métier 2015 vient d’être dévoilé par la firme Careerast. Cette dernière a dévoilé son classement annuel établi à partir de données basées sur les 200 secteurs ayant le plus d’employés aux Etats-Unis. Le verdict est sans appel. Le journaliste arrive en tête.

Journaliste serait le pire métier de 2015 selon le site CareerCast dans son étude annuelle. Un résultat discutable car les critères retenus ne correspondent pas forcément aux réalités françaises. En effet, la base de données utilisée par CareerCast est celle du bureau des statistiques du travail américain, la France n’est donc pas concernée. Cependant, ce classement reflète une certaine réalité. Le secteur de la presse écrite est en déclin : les titres de presse français se sont bien moins vendus. La faute au numérique ?

De plus, 2015 a été une période charnière depuis les attentats contre Charlie Hebdo et a instauré un climat de tension, qui a poussé Reporters sans frontières à classer la France comme le troisième pays le plus dangereux au monde pour les journalistes.

Les pires métiers seraient militaire, gardien de prison, et les professions liées aux médias : photojournaliste (195e position), animateur médias – broadcaster – (196e position) et journaliste de presse écrite (200e).

Les quatre critères retenus par l’agence CareerCast sont le cadre de travail, le niveau de stress, les perspectives d’embauche et pour finir le salaire moyen.

Le métier le plus enviable serait celui d’actuaire (spécialiste des statistiques et des probabilités). Sans conteste, les scientifiques et les  techniciens sont bien vus ; mathématicien (3e place), spécialiste des données (6e), ingénieur informatique (8e), analyste des systèmes informatiques (10e). Les métiers liés aux chiffres semblent très prisés.

Le journaliste, un métier à éviter ? La tendance peut toutefois évoluer. Taxé de pire métier en 2013, 2014 et rebelote, en 2015, les médias réfléchissent sur de nouveaux moyens de travailler (Responsive Design) pour les petits écrans (montres connectées, tablettes…)

S’il ne veut pas être amené à disparaître, le journaliste doit travailler main dans la main avec d’autres corps de métiers, infographiste, statisticien…. Ainsi, des médias américains comme The New York Times ou encore CNN songent par exemple à des applications misant sur le journalisme en un coup d’oeil.

Etes-vous étonnées par ce classement ?

Publié le samedi 2 janvier 2016 à 12:00, modifications samedi 2 janvier 2016 à 12:00

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !