Actualité

L’avocat belge de Salah Abdeslam a appris son transfert par la presse

Me Sven Mary, avocat belge de Salah Abdeslam, suspect-clé des attentats de Paris et de Bruxelles, indique avoir appris la remise de son client à la France par la presse, mercredi. Il reste néanmoins proche du dossier.

Transféré depuis la prison de Beveren vers celle de Fleury-Mérogis (Essonne), Salah Abdeslam a été placé sous le régime strict de l’isolement après avoir été entendu, mercredi 27 avril. Son avocat belge, Me Sven Mary, admet aujourd’hui avoir pris connaissance du transfert de son client par la presse, comme il le confie à Belga lors d’une interruption d’un procès à la cour d’assises du Hainaut (Belgique).

Sven Mary ne se destitue pas pour autant du dossier, affirmant même vouloir collaborer avec Frank Berton, l’un des avocats français du suspect majeur :

J’ai envie de travailler avec Frank Berton.

Il précise également qu’un deuxième avocat français sera prochainement désigné afin d’assurer la défense de Salah Abdeslam.

Mercredi, Libération faisait état de propos qu’aurait tenu l’avocat belge envers son client. Entre autres : “petit con de Molenbeek issu de la petite criminalité, plutôt un suiveur qu’un meneur”, ajoutant qu’il avait “l’intelligence d’un cendrier vide” et qu’il était “d’une abyssale vacuité”.

Interrogé sur cette information relayée par le quotidien français, Me Sven Mary n’a pas désiré faire de commentaires, assurant ne pas avoir pris connaissance de l’article.

Remis entre les mains de Frank Berton pour la constitution de sa stratégie de défense en France, Salah Abdeslam peut néanmoins être à nouveau transféré vers la Belgique, comme le souligne le cabinet du ministre de la Justice belge, Koen Geens :

Si la présence de Salah Abdeslam en Belgique est requise, par exemple pour une comparution devant la justice belge, la loi prévoit qu’il pourra être remis temporairement à la Belgique.

Chez nous, bien des questions se posent depuis l’arrivée du suspect sur le territoire, notamment sur la question des coûts liés à sa défense. Interrogé sur le sujet par nos confrères de Rrancetv info, Frank Berton a affirmé que les frais étaient pris en charge via l’aide juridictionnelle, à l’instar de tous les clients n’ayant pas les moyens d’assurer leur défense, comme l’explique en détail le site officiel service-publique.fr :

L’aide juridictionnelle vous permet, si vous avez de faibles ressources, de bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle par l’État des honoraires et frais de justice (avocat, huissier, expert, etc.)

Rappelons qu’à ce stade, Salah Abdeslam est sous mandat d’arrêt dans le cadre des attentats de Paris et non dans le cadre des attentats de Bruxelles. Jeudi dernier, il a également été inculpé de tentative de meurtre dans le dossier de la fusillade de Forest survenue le 15 mars et au cours de laquelle plusieurs policiers avaient été blessés.

Publié le jeudi 28 avril 2016 à 16:18, modifications jeudi 28 avril 2016 à 15:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !