Actualité

L’association One Voice porte plainte contre le cirque d’Europe

L’association de défense des animaux One Voice a annoncé porter plainte contre le cirque d’Europe pour « mauvais traitements ».

Alors que beaucoup de cirques à travers le monde renoncent peu à peu à utiliser des animaux dans leur spectacle, il n’en est rien pour le cirque d’Europe. Ils sont accusés de mauvais traitement par l‘association One Voice.

Un animal fragile

L’AFP a pu consulter la plainte « pour mauvais traitement » et a été envoyée au procureur de la République de Marseille, où le cirque a son siège. Par ailleurs, l’association de défense des animaux demande à ce que le pachyderme soit retiré du cirque en urgence.

Dans la plainte que L’AFP a pu lire, on souligne que l’animal est en mauvaise santé:

L’éléphante est privée de tout contact avec ses congénères et ne jouit d’aucun enrichissement du milieu nécessaire à son bien-être », ce qui nuit également à la « santé mentale de cet animal hautement cognitif et social ».

lit-on dans la plainte.

 Tania est détenue dans des conditions contraires à ses besoins

One Voice explique avoir en leur possession des vidéos prises par un enquêteur privé montrant l’éléphante « couchée sur un sol caillouteux dans des espaces privés de tout enrichissement ».

Samba gît à même l’asphalte

Samba gît à même l’asphalte… Il est temps que sa souffrance soit enfin reconnue et que son transfert dans un sanctuaire soit ordonné. Plainte déposée ce jour ✊🐘!📝Signez et partagez notre pétition : http://bit.ly/poursambaHistorique de notre combat pour elle ▶️ https://cirques-sans-animaux.fr/samba/ #UnSanctuairePourSamba #CirquesSansAnimaux

Publiée par One Voice sur Mercredi 29 mai 2019

Cette éléphante a été capturée bébé au Kenya et est âgée de 32 ans maintenant. Selon l’association, Tania « est à bout », « plus maigre que jamais », enchaînant des « mouvements stéréotypés d’automate au seuil de la folie ».

Elle vit « un véritable enfer » en France, selon One Voice.

Et malheureusement, en 2013, un terrible drame a eu lieu. Après s’être échappée, l’éléphante avait tué un octogénaire sur la place d’une petite ville de Seine-et-Marne. Un an plus tard, son propriétaire Max Aucante avait été relaxé de l’accusation “d’homicide involontaire”.

 

 

Publié le jeudi 30 mai 2019 à 12:30, modifications jeudi 30 mai 2019 à 12:30

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct