Actualité

La police tire sur un homme dans la cathédrale de Berlin

Un policier a blessé par balles dimanche un homme “causant des troubles” à l’intérieur de la cathédrale de Berlin, dont l’entrée a été bouclée par les forces de l’ordre, un incident dont les circonstances restent encore obscures.

“Vers 16H00 (14H00 GMT) la police est intervenue en raison d’une personne y causant des troubles, par la suite un officier de police a fait usage de son arme de service”, a indiqué une porte-parole de la police à l’AFP.

L’homme “a été blessé aux jambes”, a précisé sur son compte Twitter la police, qui a aussi appelé à “éviter toute spéculation” sur les motivation de la personne blessée et indiqué ne pas être en mesure de donner plus de détails à ce stade.

La cathédrale luthérienne de Berlin, située dans le centre historique de la capitale allemande, est l’une des principales attractions touristiques de la ville.

Cordon de police devant la cathédrale de Berlin le 3 juin 2018

(credit photo AFP) Cordon de police devant la cathédrale de Berlin le 3 juin 2018

Plusieurs milliers de personne visitent ou se recueillent chaque jour dans cet édifice protestant.

L’AFP a constaté sur place que plusieurs policiers munis d’armes automatiques patrouillaient les environs. L’entrée de l’édifice était bloquée par des cordons de police.

Plusieurs témoins de la scène ont reçu un soutien psychologique de la part des secours, selon les médias allemands.

10.000 islamistes radicaux

Si l’origine des faits reste encore obscure, l’incident intervient dans un contexte tendu en Allemagne.

Les autorités allemandes sont sur le qui-vive depuis un an et demi en raison de plusieurs attentats islamistes perpétrés ou envisagés dans le pays, notamment celui au camion-bélier revendiqué par le groupe Etat islamique qui a fait 12 morts en décembre 2016 sur un marché de Noël à Berlin.

Cet attentat s’était produit près d’une église.

A la fin du mois de juillet 2017, un demandeur d’asile en passe d’être débouté a tué une personne à coups de couteau dans un supermarché et en a blessé six autres, un acte motivé selon la justice par “l’islamisme radical”.

Et fin octobre, la police allemande a interpellé un Syrien de 19 ans soupçonné de préparer un “grave attentat” à la bombe.

Les mouvements islamistes potentiellement violents ont connu ces deux dernières années un essor dans le pays. Les services du renseignement intérieur estiment à environ 10.000 le nombre d’islamistes radicaux en Allemagne, dont 1.600 soupçonnés de pouvoir passer à la violence.

Publié le dimanche 3 juin 2018 à 18:15, modifications dimanche 3 juin 2018 à 19:02

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !