Actualité

La Chine “veut un accord” commercial, de nouvelles taxes douanières peut-être pas nécessaires, selon Trump

La Chine est disposée à conclure un accord commercial avec les Etats-Unis, a affirmé vendredi le président américain Donald Trump, estimant pour la première fois que des taxes douanières supplémentaires sur les marchandises chinoises ne seraient peut-être pas nécessaires.

“La Chine veut conclure un accord. Ils ont envoyé une liste de ce qu’ils sont disposés à faire” pour parvenir à un compromis, a-t-il révélé.

“Pour moi, ce n’est pas encore acceptable”, a-t-il tempéré, tout en envisageant la conclusion d’un accord, et ce, “très bientôt”.

Il s’est dit aussi optimiste sur la possibilité d’atteindre un accord pour des échanges commerciaux plus équilibrés et “réciproques” entre les deux pays.

Le président républicain accuse Pékin de pratiques commerciales déloyales, pointant du doigt subventions, transfert forcé de technologies américaines pour entrer sur le marché chinois et “vol” de propriété intellectuelle.

Il exige de Pékin de réduire le déficit commercial américain de 200 milliards de dollars. Pour compenser le déséquilibre commercial, l’administration Trump a multiplié les mesures protectionnistes.

Vendredi, pour la première fois, Donald Trump a envisagé de mettre un bémol sur l’imposition de taxes douanières supplémentaires sur les importations chinoises.

“Nous avons imposé des tarifs douaniers sur 250 milliards de dollars de marchandises chinoises et des taxes sur 267 milliards de dollars additionnels sont prêtes si nous le souhaitons. Nous pourrions ne pas le faire”, a-t-il dit.

Mardi, le conseiller économique de la Maison Blanche, Larry Kudlow, avait fait état d’un dégel dans les tensions commerciales avec la Chine et avait confirmé que leur différend commercial serait au menu d’un sommet du G20 en Argentine à la fin du mois.

De son côté, le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, qui avait dirigé des négociations avec Pékin au printemps, s’est entretenu la semaine dernière, au téléphone, avec le vice-Premier ministre chinois Liu He.

Publié le vendredi 16 novembre 2018 à 20:11, modifications vendredi 16 novembre 2018 à 20:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !