Actualité

L1: Lyon rugit et arrache le nul à Lille

Le sourire de Bruno Genesio en dit long au coup de sifflet final: Lyon, mené 2 à 0, a montré un gros caractère pour revenir au score à Lille (2-2), en dépit de la blessure de Maxwel Cornet, d’un penalty raté et d’une barre transversale de Memphis Depay.

Résultat: l’OL conserve provisoirement sa 2e place de L1. “On s’est parlé aux vestiaires (à la mi-temps), on s’est remonté les bretelles nous mêmes”, a confié au micro de Canal+ Anthony Lopes, gardien de Lyon auteur de très belles parades.

Quatre jours après sa prestation aboutie face à Manchester City en Ligue des Champions (2-2), l’OL a donc failli être surpris par des Lillois qui ont retrouvé leur froide efficacité de début de saison et leur permet de grimper provisoirement à la 3e place.

Les Gones s’accrochent à leur place de dauphin à quatorze points de l’intouchable leader parisien, assuré du titre honorifique de champion d’automne après ce nul.

La fin de match laissera toutefois amers les Dogues, comme a lâché sur Canal+ le capitaine et défenseur José Fonte: “C’est une déception. On n’a pas joué bien. On a fait des erreurs que normalement on ne fait pas”.

Menés contre le cours du jeu sur des buts de Loïc Rémy (17e) et Nicolas Pépé (28e), les joueurs de Bruno Genesio ont comblé leur retard dans la dernière demi-heure grâce à Bertrand Traoré (63e) et Moussa Dembélé (86e). Et avec plus de réussite et de réalisme, à l’image du penalty manqué par Memphis Depay (50e), les Rhodaniens auraient même pu s’imposer.

Invaincu depuis neuf matches, toutes compétitions confondues, l’OL a bien débuté son marathon du mois de décembre, riche de sept matches, dont un duel décisif sur la pelouse du Shakhtar Donetsk avec en jeu un billet pour les 8e de finale de la C1.

Le Losc, qui fait du surplace depuis un mois avec seulement deux points pris en quatre rencontres, peut avoir des regrets avec ses occasions de marquer un troisième but, notamment quand Jonathan Ikoné a trouvé le poteau juste avant la mi-temps.

Rémy, première

L'attaquant de Lille Loïc Rémy (g) face au Lyonnais Kenny Tete, le 1er décembre 2018 à Villeneuve-d'Ascq

(credit photo AFP) L’attaquant de Lille Loïc Rémy (g) face au Lyonnais Kenny Tete, le 1er décembre 2018 à Villeneuve-d’Ascq

Le début de rencontre est à sens unique en faveur des Lyonnais. Archi-dominé et privé de ballon, le Losc parvient pourtant à ouvrir le score sur sa première occasion: Rémy récupère le ballon dans le rond central puis conclut victorieusement un centre de Zeki Celik, inscrivant ainsi son premier but avec les Dogues (1-0, 17e).

Peu après, les Lyonnais se font de nouveau surprendre en contre: Thiago Mendes récupère le ballon et lance Rémy, qui file au but et décale Pépé, doublant la mise du plat du pied (2-0, 28e).

Assommés, les joueurs de Genesio perdent alors de leur tranchant, alors que les Nordistes manquent de peu le but du KO, Ikoné trouvant le poteau de Lopes (45e+2).

Dès la reprise, la réussite est cette fois du côté de Lille avec un penalty manqué par Depay. Mais le match change de visage. “On a gardé cette envie d’attaquer”, a analysé Genesio sur Canal+.

Et Traoré réduit le score en reprenant une talonnade de Depay (2-1, 63e). Match relancé. Lopes maintient son équipe dans le coup avec des arrêts face à Xeka (59e), Bamba (62e) ou encore Rémy (72e). L’OL joue ensuite de malchance quand la reprise de Depay s’écrase sur la transversale (81e) mais finalement, Dembélé, l’ancien du Celtic entré peu avant, obtient l’égalisation (86e). Un match fou et un soulagement pour Lyon.

Publié le samedi 1 décembre 2018 à 20:10, modifications samedi 1 décembre 2018 à 20:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !