Justice

Salah Abdeslam va être « prêté » à la Belgique pour assister à son procès

Salah Abdeslam va comparaître en décembre en Belgique pour des tirs sur des policiers à Forest le 15 mars 2016. Il s’agit d’un « prêt de détenu » temporaire.

STORY - Episode 4/21

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

La France et la Belgique se sont mises d’accord pour que Salah Abdeslam puisse assister à un procès à Bruxelles. En effet, le parquet fédéral belge a annoncé jeudi 5 octobre qu’une « solution juridique solide » avait été trouvée avec le parquet de Paris.

Les deux parquets ont trouvé quelque chose de solide sur le plan juridique, c’est déjà un pas en avant.

A déclaré Éric Van Der Sypt, le porte-parole du parquet fédéral belge.

Un prêt de détenu temporaire

Le procureur fédéral belge, Frédéric Van Leeuw et le procureur de la République de Paris, François Molins, se sont rencontrés. Ils ont notamment évoqué les différentes modalités de comparution de Salah Abdeslam devant la juridiction belge.

A indiqué le parquet de Paris.

L’entrevue entre François Molins et Frédéric Van Leeuw a eu lieu à Malines, entre Bruxelles et Anvers où se tenait la réunion annuelle de procureurs, baptisée Quadripartite. De fait, il s’agit d’une rencontre consacrée à la coopération antiterroriste entre les procureurs de quatre pays (France, Belgique, Espagne et Maroc). Cet accord va permettre une comparution de Salah Abdeslam en Belgique pour des tirs sur des policiers. Ainsi, c’est le tribunal correctionnel de Bruxelles qui va juger le Français d’origine marocaine, du 18 au 22 décembre.

Il s’agit du procès de la fusillade sur des policiers qui avait eu lieu le 15 mars 2016 à Forest, dans l’agglomération bruxelloise. Elle avait signé la fin de la cavale de Salah Abdeslam. Pour rappel, en perquisitionnant cette habitation, qu’ils pensaient vide, des policiers français et belges avaient été accueillis par des tirs nourris d’armes automatiques. Six d’entre eux avaient été légèrement blessés. Un djihadiste algérien avait été tué en couvrant la fuite d’Abdeslam accompagné d’un complice.

Pendant ce procès, auquel Salah Abdeslam a souhaité assister, le terroriste devra répondre, avec son complice Sofiane Ayari, de « tentative d’assassinat dans un contexte terroriste sur plusieurs policiers ». En outre, Frédéric Van Leeuw a précisé que cette solution devait encore être validée par les juges compétents dans les deux pays.

Publié le vendredi 6 octobre 2017 à 12:45, modifications vendredi 6 octobre 2017 à 11:52

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédentEpisode suivant >>

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires