Royaume-Uni : Une nouvelle loi précise que les animaux « sont dépourvus d’émotions » et « ne ressentent pas la douleur »

Les droits des animaux sont menacés au Royaume-Uni suite à l'adoption d'une mesure au Parlement, souhaitée par les membres du parti conservateur.

Le texte voté le 15 novembre dernier promet des jours sombres pour nos amis les bêtes outre-Manche. Les conservateurs britanniques ont en effet réussi à inscrire dans la loi une mesure qui retire la plupart des protections accordées aux animaux. La maltraitance animale ? Connaît pas !

Ces derniers jours, le Parlement britannique commence à voter l’EU Whithdrawal Bill, précise The Independent, c’est à dire à poser les jalons du droit anglais après la sortie de l’Union Européenne. Mais le Brexit voulu par les britanniques ne réserve pas de bonnes surprises pour les animaux. Effectivement, l’une des mesures votées acte qu’au regard de la (future) loi, les animaux « ne ressentent pas la douleur » et « sont dépourvus d’émotions ».

De fait, si les animaux tendent à redevenir de simples « biens vivants », sera-t-il toujours possible de poursuivre en justice un individu coupable de maltraitance animale ? Les protecteurs de la cause animale craignent évidemment les dérives engendrées par une telle décision. Ils dénoncent « une régression à grande échelle » de la Grande-Bretagne de demain.

Les animaux ? De simples marchandises

Jusqu’alors, au Royaume-Uni, la majorité de la législation liée aux droits des animaux et de l’environnement provenait des textes adoptés par l’Union Européenne, précise The Independant. Suite au Brexit, prévu courant 2019, le choix des textes de loi à garder ou à supprimer est donc tombé comme un couperet. Les parlementaires conservateurs n’ont pas jugé nécessaire de reconnaître la capacité des animaux à ressentir des émotions ou des sensations propres. Et ce contre l’avis de nombreuses études et de la science…

Ainsi, après la sortie définitive du Royaume-Uni de l’Union Européenne, les animaux redeviendront au regard de la loi… de simples marchandises !

Modifié : 30 novembre 2017 15 h 51 min

Voir les commentaires (3)

  • C'est AFFREUX de croire que nos amis les bêtes ne ressentent ni douleur ni émotion ! Punaise quelle bande d'abrutit moi qui adorait leur langue maintenant suis pas sûr de les avoir dans mon coeur. Réagissons et vite !

  • Et dire que les Anglais sont censés ADORER les animaux ! Quelle déchéance. Pour avoir eu plusieurs chiens, je sais à quel point ils sont sensibles et affectueux. Le Net est plein d'histoires d'animaux se laissant mourir après le décès de leurs maîtres. Espérons que les vrais Anglais vont réagir vite et faire abolir cette iniquité.

Ce site utilise des cookies.