Justice

Un professeur de mathématique condamné à 18 mois de prison avec sursis pour avoir couché avec son élève de 14 ans

Un professeur de mathématiques a été jugé et condamné à 18 mois de prison avec sursis avec une mise à l’épreuve de deux ans pour avoir entretenu une relation avec son élève âgée de 14 ans. Retour sur cette affaire qui fait grand bruit.

En février 2016, la jeune élève de 4ème entre en contact pour la première fois avec son professeur de Mathématique via le réseau social Instagram. L’enseignant âgé de 31 ans et son élève, une adolescente âgée de 14 ans, commencent alors à entretenir une relation juin 2016. Pendant 5 mois, ils entretiennent des relations sexuelles.

La jeune fille décide d’en parler avec sa mère et son beau-père qui comprennent la gravité de la situation. Le beau-père – qui sera jugé ultérieurement pour violences envers l’enseignant et séquestration de celui-ci – l’emmène alors de force au commissariat le 5 novembre.

Le professeur comparaissait lundi 27 novembre à Fontainebleau (en Seine-et-Marne) pour “corruption de mineur de moins de 15 ans” et “atteinte sexuelle” par personne ayant autorité.

Un moment compliqué

Le procès fut un moment particulièrement difficile à gérer pour l’adolescente. En effet, elle n’a pu regarder son ancien « petit ami », et a quitté la salle d’audience lorsque le trentenaire a parlé de leur « histoire d’amour ». Quant à lui, il a expliqué qu’en février dernier, la jeune fille souffrait de dépression et d’anorexie. C’est à ce moment-là qu’elle est venue le trouver, pour se confier à lui.

Quand j’étais en sa présence, c’était juste ma copine, pas mon élève ni une fille de 14 ans (….). On s’aimait et on était plutôt heureux ensemble.

L’homme a également parlé de leur première relation sexuelle l’été dernier :

Ça s’est mal passé, on n’a pas réussi à le faire. Elle était en pleurs après. Mais on a recommencé quelques jours plus tard. J’ai complètement dérapé, je n’ai pas d’excuses.

Une jeune femme manipulée ?

La jeune femme a de son côté été interrogée par les policiers il y a trois semaines. Elle avait alors déclaré être amoureuse de son professeur. Mais elle estime avoir été manipulée :

Je me dis que je me suis fait manipuler et qu’il a profité de mon innocence. Je n’aimerais pas qu’il recommence sur d’autres jeunes filles.

Le professeur de mathématiques a été condamné à 18 mois de prison avec sursis, à une mise à l’épreuve pendant deux ans, obligation de soins, et interdiction d’enseigner ou d’exercer un métier au contact de mineurs. Il est reconnu coupable des faits d’infraction sexuelle. Cependant, il a été relaxé pour les faits de corruption de mineur.

La condamnation n’est pas à la hauteur des espérances de la procureure de la République de Fontainebleau qui avait requis 5 ans de prison dont deux ans de sursis à son encontre. Quant aux avocats de la jeune adolescente, ils estiment que l’enquête a été bâclée.

Pour la mère de l’adolescente, cet homme est “un prédateur sexuel” qui “s’est servi” du jeune âge de sa fille pour la “séduire”.

Une histoire similaire a eu lieu à Bordeaux en février 2017, en effet, un professeur qui avait eu des rapports sexuels avec son élève de 15 ans a été interdit d’enseigner ou d’exercer une activité bénévole au contact des mineurs pendant cinq ans.

Publié le mardi 28 novembre 2017 à 10:10, modifications mardi 28 novembre 2017 à 10:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !