Justice

Pierre-Ambroise Bosse mis en examen pour violences volontaires dans le cadre de son agression

Le champion du monde du 800 mètres, Pierre-Ambroise Bosse, a été mis en examen pour violences volontaires. Ce rebondissement spectaculaire est lié à l’affaire de l’agression subie par l’athlète français le 25 août 2017 à Gujan-Mestras.

Selon des informations de Ouest-France, Pierre-Ambroise Bosse vient donc d’être mis en examen pour violences volontaires. Cette information a été confirmée par le parquet de Bordeaux.

Le rappel des faits

Un homme de 24 ans avait été mis en examen pour l’agression du champion au mois d’août 2017. L’agresseur présumé avait à son tour porté plainte contre Pierre-Ambroise Bosse. Le jeune homme avait accusé l’athlète d’avoir déclenché la bagarre.

Le champion Pierre-Ambroise Bosse subit donc un nouveau coup dur, sur le plan judiciaire cette fois. Pierre-Ambroise Bosse avait été pris à partie et roué de coups à la sortie d’un casino de Gujan-Mestras, dans la nuit du 25 au 26 août.

Une rixe qui tourne mal après un selfie et une séance d’autographes

Tout aurait dérapé après la signature d’un autographe. Le jeune homme aurait accusé Pierre-Ambroise Bosse d’avoir jeté une canette de bière en sa direction. Ce geste serait à l’origine de la violente rixe. Pierre-Ambroise Bosse était apparu avec le visage tuméfié et les traits marqués suite à cette agression. Le sportif avait notamment publié une photographie choc de son visage déformé et ensanglanté suite au déferlement de violence de son agresseur. Pierre-Ambroise Bosse avait failli perdre un œil et avait dû mettre un terme à sa saison d’athlétisme.

Une mise en examen surréaliste

L’athlète français vient donc d’être mis en examen le 26 février pour « violence avec usage ou menace d’une arme sans ITT ». L’arme en question serait donc la canette de bière. La mise en examen « n’a pas été accompagnée de mesures de sûreté », de contrôle judiciaire, selon le parquet de Bordeaux.

L’auteur présumé de l’agression du champion était un homme de 24 ans, sans casier judiciaire. Il avait été placé en garde à vue quelques jours plus tard, avant d’être mis en examen pour violence en réunion. Le jeune homme avait été placé sous contrôle judiciaire.

Pierre-Ambroise Bosse est de retour en France après deux mois d’entraînement en Australie et en Nouvelle-Zélande. Selon des informations de L’Equipe, le sportif est littéralement sous le choc de cette mise en examen.

Etre agressé, et être mis en examen… Bienvenue en France…

La justice s’efforce d’éclaircir les circonstances exactes de l’altercation.

Publié le jeudi 1 mars 2018 à 15:20, modifications jeudi 1 mars 2018 à 15:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !