Justice

Quand Peta avait 16 ans, sa mère a organisé son viol, aujourd’hui elle craint pour sa vie

Violée avec la complicité de sa mère, Peta Butler peine à se reconstruire. L’auteur des faits court toujours.

Une mère qui arrange le viol de sa fille de 16 ans par un inconnu alors qu’elle reste dehors à fumer. Telle est l’histoire de Peta Butler, violée en 2005 en Australie. 

Un viol arrangé par sa mère

Peta Butler avait tout juste 16 ans lorsque sa mère l’a conduite de Brisbame à Toowoomba en Australie dans un hôtel. Ce qui devait être un week-end entre filles tourne alors à l’horreur. Après lui avoir fait boire beaucoup d’alcool, sa mère part à l’extérieur de la chambre pour fumer. Et un homme obèse, chauve et ayant le triple de l’âge de Peta rentre dans la chambre.

Il ne m’a rien dit. Il a marché jusqu’à moi, a enlevé ses vêtements puis les miens. J’étais bloquée. Je ne pouvais rien faire, je ne pouvais pas bouger

confie-t-elle au Daily Mail.

Pendant ce temps, sa mère reste à l’extérieur. Sans rien dire, ni faire. Il faudra attendre 10 ans pour que Peta confronte finalement sa mère.

Je n’étais pas assez forte à l’époque, je ne pensais pas que les gens m’auraient cru

précise-t-elle. En 2016, Peta va donc voir la police et leur raconte l’histoire. Devenue mère à son tour, elle veut faire quelque chose.

Sa mère se confesse finalement  au téléphone. Elle jure qu’elle n’aurait pas accepté avant que “sa fille ait 16 ans” et que l’homme avait “promis de ne pas la toucher”. L’appel de 30 minutes a été utilisé en début d’année dans un procès qui a vu Theresa Butler être condamnée à 4 ans de prison.

La police cherche toujours le violeur

Toutefois, le violeur court toujours et la police est désormais déterminée à réussir à l’identifier. Avec l’aide de Peta Butler, ils ont pu concevoir une image sur ordinateur dans l’espoir que quelqu’un puisse le reconnaître. Selon les forces de l’ordre, il est probable qu’il ait agressé d’autres femmes ou filles. Il aurait été âgé de 40 ans à l’époque et connu uniquement sous le nom de “Thommo”.

Mais, l’enfer pourrait bien ne pas être complètement terminé pour Peta Butler. En effet, si sa mère a été condamnée à 4 ans de prison, une suspension de peine sera effective au bout de 12 mois puisqu’elle a plaidé coupable. Elle pourrait même sortir dès le mois d’octobre. Et durant tout le procès, elle a menacé sa fille. De quoi donner peur pour sa vie à Peta.

 

Publié le mardi 6 mars 2018 à 16:09, modifications mardi 6 mars 2018 à 12:45

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

1 Commentaire