Justice

Personne ne sera inculpé pour le décès de Prince par overdose

D’après le procureur en charge du dossier, personne ne sera finalement inculpé pour le décès de Prince.

Mark Metz, le procureur du comté de Carver où résidait Prince au moment de sa mort, a annoncé qu’il ne pourrait pas “engager de poursuites pénales relatives au décès de Prince“. Celui-ci est en effet décédé des suites d’une overdose de Fentanyl, un puissant opiacé anti-douleur.

“Les soupçons et les rumeurs sont totalement insuffisants pour justifier des inculpations”

Prince souffrait au moment de sa mort d’une addiction à la Vicodin, un médicament contenant de l’hydrocodone, un opiacé anti-douleur qu’il utilisait pour soulager ses maux de hanche. Après avoir traversé une période de sevrage, le chanteur s’est procuré des cachets illégalement, et l’un d’entre eux, qu’il a confondu avec de la Vicodin, contenait en fait du Fentanyl, une substance près de 50 fois plus puissante que l’héroïne.

C’est ce cachet qui a provoqué sa mort prématurée par overdose. De nombreuses personnes ont donc été auditionnées pour tenter de déterminer qui avait pu fournir illégalement ces médicaments à Prince. Mais d’après la déclaration de Mark Metz, le fait qu’aucune inculpation n’ait eu lieu :

Ne signifie certainement pas que personne de son entourage n’a contribué à aider Prince à obtenir le Vicodin contrefaite. Mais les soupçons et les rumeurs sont totalement insuffisants pour justifier des inculpations.

Prince fait ainsi partie des 40 000 autres morts d’une overdose de Fentanyl chaque année. Ce fléau est ainsi devenu un problème de santé majeur aux Etats-Unis.

Publié le samedi 21 avril 2018 à 10:02, modifications samedi 21 avril 2018 à 1:10

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !