Justice

Une peine de prison pour un doigt d’honneur à un radar automatique ?

L’homme avait modifié sa plaque avec du ruban adhésif.

Un homme de 46 ans pourrait bien finir derrière les barreaux pour avoir fait un doigt d’honneur à deux radars automatiques en 2015 à Roanne dans la Loire.

Le doigt d’honneur était pour sa femme

On ne rigole pas avec une personne chargée d’une mission de service de public. Et ce même s’il s’agit d’une machine. Tel est le message que le parquet semble vouloir envoyer dans la Loire. En 2015, cet habitant de 46 ans commet deux excès de vitesse en quelques jours. A chaque fois, il adresse un doigt d’honneur au radar. Selon nos confrères du Progrès, il se sentait sans doute en sécurité grâce à un petit stratagème. Du ruban adhésif noir rend une partie de sa plaque d’immatriculation invisible.

Mais, la justice a réussi à le retrouver. Le procureur réclame désormais 4 mois de prison pour outrage contre les agents chargés de visionner les images. Pour sa part, l’homme explique que le doigt d’honneur était destiné à sa femme.

À ce moment, j’étais en discussion avec elle et j’étais énervé; car elle parlait de son ex-compagnon. Le doigt d’honneur lui était destiné.

Par ailleurs, s’il reconnaît l’excès de vitesse, il explique que le scotch aurait été mis par une autre personne à qui il avait prêté le véhicule. Le délibéré sera rendu le 3 avril.

Publié le mercredi 21 mars 2018 à 16:24, modifications mercredi 21 mars 2018 à 15:24

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct