Justice

Nouvelle plainte déposée par la femme qui accuse Gérald Darmanin de viol

L’affaire judiciaire impliquant Gérald Darmanin pourrait connaitre une nouvelle étape. La femme ayant accusé le Ministre de l’Action et des Comptes publics vient de déposer une nouvelle plainte. Sophie Spatz-Patterson est « déterminée à faire éclater la vérité ».

Selon des informations du Huffington Post, la femme qui accuse Gérald Darmanin de viol aurait déposé une nouvelle plainte, après celle classée sans suite. Sophie Spatz-Patterson ne compte pas abandonner sa bataille juridique.

Le combat judiciaire de Sophie Spatz-Patterson contre Gérald Darmanin

Sa première plainte pour viol à l’encontre de Gérald Darmanin a été classée sans suite par le parquet de Paris, le 16 février dernier. La plaignante a donc décidé de déposer une nouvelle plainte, avec constitution de partie civile. Ce mécanisme judiciaire devrait ainsi permettre la désignation d’un juge d’instruction. Le juge pourrait néanmoins décider d’une ordonnance de non-lieu à l’issue de l’instruction.

Selon La Voix du Nord, Sophie Spatz-Patterson a donc déposé une nouvelle plainte contre le ministre des Comptes publics pour « des faits d’abus de confiance, d’extorsion de consentement sexuel, d’escroquerie au consentement sexuel, de viol, de harcèlement sexuel, avec la circonstance aggravante que les faits commis l’ont été par une personne abusant de l’autorité de ses fonctions ». Selon son avocat, la plaignante est « déterminée à faire éclater la vérité ». Elle ne peut pas se résoudre à la première décision du parquet.

Une affaire classée sans suite

La première enquête avait été classée sans suite en juillet 2017 avant d’être ouverte à nouveau, à la fin du mois de janvier 2018. Sophie Spatz-Patterson porte de lourdes accusations envers Gérald Darmanin, qui reste présumé innocent. La plaignante indique avoir été violée en 2009 par l’homme politique alors qu’elle sollicitait de l’aide dans une affaire judiciaire.

Selon le parquet de Paris, « les actes d’enquête réalisés n’ont pas permis d’établir l’absence de consentement de la plaignante et n’ont pas caractérisé davantage l’existence d’une contrainte, d’une menace, d’une surprise ou d’une quelconque violence à son endroit ». L’ancien Maire de Tourcoing a salué le « deuxième classement sans suite » de l’enquête.

Depuis le début de cette calomnie, j’ai toujours eu confiance en la justice. […] J’avais immédiatement déposé plainte en dénonciation calomnieuse en juillet dernier et il va sans dire que j’irai jusqu’au bout.

Les liens entre la plaignante et le Ministre d’Emmanuel Macron ?

Sophie Spatz-Patterson s’était adressée en 2009 à Gérald Darmanin pour tenter de faire annuler une condamnation de 2004 à son encontre. La plaignante avait été reconnue coupable de faits de chantage et d’appels malveillants contre un ancien compagnon. L’actuel ministre d’Emmanuel Macron était alors un jeune chargé de mission au service des affaires juridiques de l’UMP. Gérald Darmanin aurait alors fait miroiter son appui auprès de la Chancellerie en échange de faveurs sexuelles.

Le ministre reste également visé par une autre plainte pour « abus de faiblesse ». L’évolution de l’affaire judiciaire concernant la plainte de Sophie Spatz-Patterson pourrait compromettre la carrière politique de Gérald Darmanin. Un débat houleux sur sa démission a été lancé au sein du parti Les Républicains. De nombreux membres du gouvernement l’ont soutenu face à cette « campagne de calomnie » et suite au lynchage médiatique. Le Ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a connu une situation similaire après la publication dans le magazine Ebdo d’articles nuisants à son image.

Publié le jeudi 8 mars 2018 à 14:29, modifications jeudi 8 mars 2018 à 14:27

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !