Justice

Niort : jugé pour la mort de Nino, âgé de 9 mois

nino

Un homme soupçonné d’avoir tué Nino, 9 mois, à Niort, est jugé depuis mercredi par la cour d’Assises des Deux-Sèvres. Il venait de rencontrer sa mère sur Internet.

Des violences répétées dans le temps et sur l’ensemble du corps

Les faits se sont déroulés samedi 12 juillet 2014 dans un appartement de Niort. Nino, 9 mois, avait été retrouvé mort dans son lit. L’autopsie pratiquée avait révélé que le nourrisson avait les côtes fracturées, des hématomes au niveau du front et des brûlures de cigarettes. Il a semble-t-il été secoué.

L’arrière-grand-père de Nino s’était rendu au commissariat quelques heures après la macabre découverte. Il avait constaté des morsures sur le corps de la victime Nino trois semaines auparavant.

Le médecin légiste a affirmé que le décès de l’enfant avait été causé par des violences infligées « par autrui, importantes, répétées dans le temps et sur l’ensemble du corps ». Les soupçons se sont immédiatement portés sur Kévin Vansteen, le compagnon de la mère de Nino. Ils s’étaient rencontrés sur Internet, trois mois avant le drame.

Il reconnaît l’avoir fait tomber

Kevin Vansteen, 24 ans, comparaît depuis mardi devant la Cour d’Assises des Deux-Sèvres pour “violences habituelles sur un mineur de moins de 15 ans ayant entraîné la mort” entre le 1er juin et le 12 juillet 2014.

Interrogé, le suspect a reconnu pour la première fois avoir giflé le nourrisson et de l’avoir fait tomber. Toutefois, il a assuré ne pas être responsable des traces de morsures et de brûlure de cigarette dans la paume de la main.

Selon La Nouvelle République, le verdict sera connu vendredi prochain. Kevin Vansteen risque désormais jusqu’à 30 ans de prison. Quant à la mère, elle sera jugée pour non-assistance à personne en danger. Elle encourt cinq de prison.

Publié le jeudi 29 mars 2018 à 13:42, modifications jeudi 29 mars 2018 à 11:47

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !