Justice

L’ancienne présidente du CNRS convoquée par le Commissariat à l’énergie atomique pour des publications contestées

Anne Peyroche devra répondre des critiques formulées à l’encontre de plusieurs de ses publications scientifiques pour le Commissariat à l’énergie atomique.

La biologiste et généticienne Anne Peyroche, connue pour avoir être nommée présidente du CNRS par intérim en octobre 2017, a été convoqué par le Commissariat à l’énergie atomique (CEA). En effet, des publications scientifiques auxquelles elle a participé pour celui-ci ont été mises en causes.

Plusieurs publications sous le feu de la critique

Avant d’être engagée au CNRS, Anne Peyroche a travaillé pour le CEA, où elle a été chercheuse pendant une décennie. Elle y est ensuite devenue responsable d’équipe en 2014, avant de rejoindre le ministère de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche en tant que conseillère.

Le porte parole du CEA a bien confirmé à l’AFP cette convocation de l’ancienne chercheuse. En effet, 5 articles scientifiques auxquels elle a participé ont été mis en cause sur un site de vérification nommé PubPeer. Celui-ci permet à des experts d’échanger à propos de nouvelles publications.

Ces travaux ont ensuite fait l’objet d’une procédure d’“analyse des travaux mis en cause”. Dans le cadre de cette procédure, 4 experts ont été chargés de passer ces publications au peigne fin. C’est à l’issue de celle-ci que la CEA a décidé de “convoquer formellement Anne Peyroche”.

Nous en saurons davantage sur les tenants et les aboutissements de cet entretien dans les prochains jours.

Publié le dimanche 21 janvier 2018 à 10:39, modifications dimanche 21 janvier 2018 à 10:15

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct