Justice

Jean-Marie Le Pen jugé pour des propos sur les homosexuels

Jean-Marie Le Pen sera à nouveau jugé pour des propos homophobes la sa semaine prochaine.

Déjà condamné à plusieurs reprises pour ses propos homophobes et racistes, le fondateur du Front National sera jugé mercredi prochain à Paris pour provocation à la haine ou à la violence envers les homosexuels et pour injure publique. Il avait tenu ces propos en 2016 et en 2017.

“s’il y en a trop c’est imbuvable”

Les premiers propos, prononcés dans une vidéo publiée sur son blog en 2016, faisaient un lien tendancieux entre homosexualité et pédophilie :

Je crois que la pédophilie, qui a trouvé ses lettres de noblesse… interdites, mais tout de même, dans l’exaltation de l’homosexualité, met en cause toutes les professions qui approchent l’enfance et la jeunesse.

Puis, plus tard, la même année, il avait à nouveau dérapé lorsqu’il était interrogé par des journalistes du Figaro au sujet de la présence de plusieurs homosexuels au sein du Front National.

Les homosexuels, c’est comme le sel dans la soupe : s’il n’y en a pas assez c’est un peu fade, s’il y en a trop c’est imbuvable.

Enfin, l’actuel président d’honneur du Front National avait réitéré en prononçant une phrase très polémique lors des obsèques du policier assassiné sur les Champs Elysées pendant un attentat islamiste. En effet, celui-ci était homosexuel et son compagnon avait pris la parole en public lors des funérailles.

Je pense que cette particularité familiale doit être tenue à l’écart de ce genre de cérémonie, qui gagnerait d’ailleurs à plus de discrétion.

Jean-Marie est un habitué des propos polémiques sur les minorités. Et ses multiples condamnations ne semblent pas avoir entamé sa propension à déraper.

Publié le dimanche 11 février 2018 à 17:28, modifications dimanche 11 février 2018 à 17:47

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !