Justice

Jawad Bendaoud condamné à six mois de prison avec sursis pour menaces

Jawad Bendaoud était jugé en comparution immédiate pour des menaces de mort contre son ex-compagne.

STORY - Episode 19/19

Cet article fait partie d'une "story" (une story est un ensemble d'articles relatifs à un sujet précis suivi par nos journalistes)

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédent

Deux ans de mise à l’épreuve

Jawad Bendaoud ne semble pas en avoir fini avec la justice. Il comparaissait ce mercredi devant le tribunal de Bobigny pour des menaces de mort proférées contre son ex-compagne. Celle-ci est aussi la mère de son fils. Le tribunal l’a condamné à six mois de prison avec sursis. Sa peine est assortie d’une mise à l’épreuve d’une durée de 2 ans, d’une obligation de soins, d’une obligation de travailler ou de se former, et d’une interdiction de contact avec son ex-conjointe.

Il lui aurait dit “je vais te tuer” ou encore “je vais t’égorger” lors de sa sortie de prison en février dernier. Il a proféré ces menaces par oral mais aussi par écrit et de façon répétée. Il pouvait être condamné à 5 ans de prison et 75.000 € d’amende.

Jawad Bendaoud devra aussi revenir devant la justice à partir du 21 novembre prochain. Malgré la relaxe dans le premier jugement concernant les terroristes du 13 novembre, le parquet a fait appel. Pendant le procès, il avait déclaré :

Si je sors de prison, je fais plus rien d’illégal.

Une promesse qui n’aura pas duré très longtemps. Après la relaxe il s’était notamment éloigné de Saint-Denis où il avait logé les deux djihadistes.

Publié le jeudi 26 avril 2018 à 11:24, modifications jeudi 26 avril 2018 à 11:23

Naviger dans la "Story"

<< Episode précédent

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !