Justice

Une fausse victime du Bataclan devant la justice

Florence M. avait touché 25.000 € d’indemnisation.

C’est un procès très attendu qui se déroule ce jeudi au tribunal correctionnel de Créteil. Celui de Florence M., 48 ans qui a prétendu être une victime des attentats du Bataclan et a été indemnisée.

L’association Life for Paris

“Escroquerie” et “abus de confiance”. Voici les deux motifs pour lesquels comparaît Florence M. Après les attaques du Bataclan, elle avait prétendu être une victime. Cela lui avait permis d’être indemnisée par le Fonds de garantie des victimes du terrorisme. La femme a finalement été démasquée par des membres de l’association Life for Paris.

Ce sont eux qui attendent sans doute le plus ce procès. Prévu le 14 février dernier, il a été reporté à la demande de l’avocat de Florence. Il a demandé une expertise psychiatrique et psychologique.

Les expertises mettent en exergue une personnalité fragile avec un parcours de vie compliqué qui peuvent justifier un passage à l’acte.

Si son objectif est d’exclure le “mobile pécuniaire”, cela pourrait se révéler compliqué alors que sa cliente a déjà été condamnée trois fois pour des faits d’escroquerie. Surtout, elle n’avait émis aucun regret dans une première audition.

Au moment de la commission des faits, elle n’a pas eu cette conscience. Elle a côtoyé pendant deux ans les victimes en tant que bénévole. Elle a absorbé la souffrance des autres, cela a joué sur son moral qui n’était déjà pas bon. Cela lui a donné une raison de vivre.

La jeune femme intégrée à l’association Life for Paris y occupera même un rôle salarié. C’est par hasard, qu’un responsable découvrira finalement qu’elle ment. Florence M. est actuellement en détention provisoire.

Publié le jeudi 22 mars 2018 à 15:12, modifications jeudi 22 mars 2018 à 14:40

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct