Justice

Etats-Unis : Larry Nassar condamné à la perpétuité pour abus sexuels sur des gymnastes

Larry Nassar, l’ancien médecin star de la gymnastique américaine a été condamné à une peine de 40 à 175 ans de prison, au terme d’un procès retentissant.

Larry Nassar va passer le reste de sa vie en prison. En effet, accusé de multiples abus sexuels sur des gymnastes aux Etats-Unis, l’ancien médecin sportif a été condamné ce mercredi 24 janvier à une peine de 40 à 175 ans de prison.

Je viens de signer votre arrêt de mort

Aux Etats-Unis, il s’agissait du plus grand scandale d’abus sexuel de l’histoire du sport. En effet, tout au long de ce procès historique, près de 170 victimes ont livré des témoignages poignants.

Je viens de signer votre arrêt de mort.

A lancé la juge Rosemarie Aquilina en prononçant une peine allant de 40 à 175 années de prison. Celle-ci regroupe sept chefs d’inculpation. Elle a remercié les « survivantes » qui se sont succédé pour témoigner lors de ce procès hors-norme tenu au tribunal de Lansing dans le Michigan. Par ailleurs, cette sentence s’est ajoutée à une condamnation à 60 ans de réclusion pour pédopornographie. Il s’agit d’un autre volet de l’affaire qui a secoué le monde de la gymnastique américaine.

Le médecin, considéré comme un « faiseur de miracles » aux Etats-Unis, a agi en toute impunité pendant près de deux décennies. Or, c’est en septembre 2016 que l’affaire a éclaté publiquement. Les victimes sont doucement sorties du silence pour dénoncer les agissements du praticien de 54 ans. Toutefois, un an avant les révélations de l’affaire Weinstein et le déferlement du mouvement #MeToo, rares sont celles à se sentir entendues.

Dès lors, l’affaire a fait tomber plusieurs têtes au sein de la Fédération américaine de gymnastique, USA Gymnastics. Celle-ci a été accusée d’avoir tardé à dénoncer les agissements de son médecin-chef. A présent, le comité national olympique, au sein duquel Larry Nassar officiait également, est désormais dans la ligne de mire. L’instance dirigeante du sport universitaire, la NCAA, a aussi ouvert mardi une enquête sur la conduite de Larry Nassar au sein de l’équipe médicale de l’Université du Michigan (MSU).

Larry Nassar s’est excusé

Ainsi, pendant sept jours, près de 170 personnes, victimes anonymes et championnes olympiques (dont la quadruple championne olympique Simone Biles), ont défilé pour témoigner des abus sexuels perpétrés par l’ex-médecin. Des témoignages « émouvants, cathartiques et puissant », selon Le Huffington Post.

Elles ont témoigné de la difficulté de se reconstruire après avoir été « manipulées ».

Beaucoup de victimes de Nassar ont raconté comment les agressions les avaient affectées. Avec des histoires de troubles de stress post-traumatique, problèmes familiaux, crises d’angoisse, dépression, troubles alimentaires, problèmes intimes, méfiance envers les hommes et les médecins, honte, culpabilité et pensées suicidaires.

A détaillé le site d’information.

Les plus grands noms de la gymnastique américaine contemporaine ont également raconté avoir subi, sans protester, les abus du médecin quand il prétextait administrer des soins médicaux.

Le Dr Nassar a profité de nos passions et de nos rêves.

A ainsi lancé Aly Raisman, championne olympique aux Jeux de Londres et de Rio, aujourd’hui âgée de 23 ans. Par ailleurs, elle a demandé le lancement d’une enquête indépendante. Celle-ci cherchera à comprendre ce qui s’est passé exactement. Ce qui a mal tourné, et comment cela peut être évité à l’avenir.

Dans une courte déclaration, Larry Nassar s’est excusé pour « la douleur, le traumatisme et la destruction émotionnelle » qu’il a fait subir à ses victimes.

Le Los Angeles Times a annoncé que le Comité olympique américain a annoncé qu’il allait engager un cabinet indépendant pour enquêter sur les premières plaintes déposées. Et sur « les raisons pour lesquelles les actes de Nassar sont restés aussi longtemps impunis ». Quant au Detroit Free Press, il a révélé que la présidente de l’Université du Michigan, Lou Anna Simon, sous pression depuis des mois, a également annoncé sa démission dans la foulée du verdict.

Publié le jeudi 25 janvier 2018 à 13:13, modifications jeudi 25 janvier 2018 à 12:48

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !