Justice

Deux ans de prison pour une mère qui s’était mariée à son fils puis à sa fille

La mère de famille a plaidé coupable pour inceste.

En 2008, une mère de famille s’était mariée avec son fils dans l’Okahoma. Elle a récidivé avec sa fille en 2016. La justice vient de la condamner à 2 ans de prison pour inceste.

“Pas de relations sexuelles”

C’est un cas de récidive pour le moins surprenant. Tout commence en 2008. Une mère de famille se marie avec son fils. Mais son mariage est annulé deux ans plus tard à la demande du fils pour inceste. Selon elle, le mariage était purement pratique et il n’y avait pas de relations entre les deux. Elle souhaitait simplement lui épargner le service militaire. Après cette affaire, elle perd la garde de tous ses enfants et n’apparaît plus sur les actes de naissance.

Mais, en 2016, elle a reconnu avoir épousé sa propre fille et vivre avec elle à Duncan. Un mariage annulé en 2017. Là aussi, la mère explique qu’il ne se passait rien, que l’objectif était de pouvoir adopter un enfant précisent nos confrères de KFOR. Mais, c’est bien la fille qui est venue lancer l’alerte. La mère pensait par ailleurs selon ses déclarations que le mariage était légal puisqu’elle avait perdu la garde de ses enfants.

Malgré ses explications sur les raisons administratives de ses mariages, la mère avait bien plaidé coupable pour inceste devant le tribunal. Elle est désormais en probation pour 8 ans et devra être enregistrée dans le fichier des agresseurs sexuels.

Publié le vendredi 16 mars 2018 à 16:01, modifications vendredi 16 mars 2018 à 12:38

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct