Justice

Condamné, le cardinal Barbarin annonce sa démission

Quelques heures après que le tribunal correctionnel de Lyon ait rendu son verdict, le cardinal Barbarin a décidé de remettre sa démission.

Ce jeudi 7 mars, le  tribunal correctionnel de Lyon a rendu son verdict : Le cardinal Barbarin a été condamné à six mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d’abus sexuels.

Ses avocats vont faire appel de cette décision

C’est la troisième fois qu’un évêque est condamné en France pour des faits similaires. Le cardinal Barbarin a été condamné pour ne pas avoir dénoncé les agressions pédophiles du père Preynat. Ce dernier, prêtre de son diocèse, avait été dénoncé dès 1991.

Le tribunal correctionnel de Lyon a donc condamné le cardinal Barbarin à 6 mois de prison avec sursis pour ne pas avoir dénoncé ces abus sexuels et ce alors qu’il en avait connaissance dès 2014. Plus exactement, la présidente du tribunal Brigitte Vernay l’a “déclaré coupable de non-dénonciation de mauvais traitements” envers un mineur entre 2014 et 2015.

Pour les cinq autres prévenus, le tribunal a considéré que les faits étaient, selon les cas, soit pas constitués soit prescrits et n’a donc pas prononcé de condamnation à leur encontre.

Lors de son procès le cardinal Barbarin s’était défendu d’avoir voulu cacher les agissements du prêtre lyonnais.

Je ne dis pas qu’il n’y a pas eu d’erreur mais je ne vois pas de quoi je suis coupable

avait-il estimé devant le tribunal.

Ses avocats ont immédiatement annoncé qu’ils allaient faire appel de cette décision. Selon Jean-Félix Luciani, il “était difficile pour le tribunal de résister à une telle pression avec des documentaires, un film… Ça pose de vraies questions sur le respect de la Justice”. Avant d’ajouter :

La motivation du tribunal ne me convainc pas. Nous allons donc contester cette décision par toutes les voies de droit utiles.

Le prélat annonce sa démission

Quelques heures après l’annonce du verdict, Philippe Barbarin a annoncé sa démission depuis le diocésain de Lyon.

J’ai décidé d’aller voir le Saint-Père pour lui remettre ma démission.

A-t-il déclaré, rappelant sa “compassion pour les victimes”.

En avril 2016, aux débuts de l’affaire, le prélat avait déjà proposé sa démission mais celle-ci avait été refusée par le Pape.

L’association de victimes « La Parole Libérée » a recensé plus de 70 victimes présumées du père Preynat, pour lesquelles les faits sont prescrits dans la majorité des cas.

Publié le jeudi 7 mars 2019 à 14:45, modifications jeudi 7 mars 2019 à 14:45

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct