Justice

Clip sauvage sur l’autoroute : Prison ferme requis contre le rappeur Sofiane

Le rappeur Sofiane était jugé ce lundi pour avoir bloqué, sans autorisation, une autoroute lors du tournage de clips. La procureure a requis trois mois de prison ferme.

En bloquant des portions d’autoroutes, pour ses clips, le rappeur Sofiane avait créé le buzz au mois d’avril dernier. Toutefois, il a également suscité l’ire du parquet de Bobigny. En effet, Sofiane Zermani, alias Fianso, était jugé ce lundi 22 janvier par le tribunal correctionnel de Bobigny pour avoir filmé les clips des chansons Toka et Pégase sans autorisation.

Coutumier des faits

Ainsi, l’accusation a reproché au résident d’Aulnay-sous-Bois (en Seine-Saint-Denis) d’avoir « entravé la circulation » à deux reprises en avril 2017. Juste avant la sortie de son premier album Bandit saleté.

D’abord en bloquant l’autoroute A3 le 6 avril 2017 pour le clip de Toka, visionné plus de 32 millions de fois sur YouTube. On l’y voit accoudé à une table de bistro posée en plein milieu de l’A3 et en plein jour, entouré d’une dizaine de figurants.

Ensuite, la justice reproche à Sofiane d’avoir réuni une centaine de figurants le 24 avril, dans la cité des 3.000 d’Aulnay-sous-Bois, pour le clip de Pégase.

Le rappeur, de son vrai nom Sofiane Zermani, est coutumier des clips filmés sans autorisation dans une ambiance survoltée. En décembre dernier, il avait passé 24 heures en garde à vue après un tournage sauvage à Gennevilliers (Hauts-de-Seine).

À l’audience, le rappeur a affirmé que tout était « improvisé ». A l’origine, il aurait dû tourner dans une cité de Bobigny. Et finalement, coincé dans un embouteillage, il avait eu la « mauvaise inspiration » de demander aux voitures de l’équipe de s’arrêter et de « commander aux cameramen de commencer à tourner ».

J’en prends l’entière responsabilité.

A clamé le rappeur, déjà condamné pour dégradations et conduite sans permis. Quatre amis comparaissaient à ses côtés, dont deux avaient masqué leur plaque d’immatriculation.

Prison ferme requise

Pour la procureure, en bloquant l’A3, l’artiste a voulu « se faire un coup de pub ». Elle a ajouté

Le trouble à l’ordre public se poursuit car il est diffusé sur internet au risque de faire des émules.

Si Sofiane a admis sa responsabilité pour le premier tournage, il a refusé de prendre à sa charge le tournage d’Aulnay. Il a estimé qu’une centaine de curieux avaient rappliqué en reconnaissant la star qui habite la ville. Créant un mouvement de foule. Sofiane a nié avoir voulu privatiser l’espace public.

Quand Mariah Carey sort du Georges V, on ne vient pas lui demander des comptes si quelqu’un est tombé du trottoir ou si elle a provoqué un embouteillage

A clamé le rappeur.

Au final, le substitut du procureur a requis quatre mois de prison avec sursis dans l’affaire de l’A3. Et trois mois ferme pour le tournage quelques jours plus tard à Aulnay.

Le délibéré sera rendu le 5 février.

Publié le mardi 23 janvier 2018 à 13:52, modifications mardi 23 janvier 2018 à 12:33

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct