Justice

Un boulanger auvergnat attaque Facebook en justice et gagne !

Victime d’une usurpation d’identité, un boulanger du Puy-de-Dôme a réussi à faire plier le réseau social.

C’est l’histoire de David contre Goliath. D’un boulanger décidé à protéger la réputation de son commerce et qui affronte un géant de la Silicon Valley pour cela. Facebook vient d’être condamné.

Un faux compte et des commentaires négatifs

Mark Zuckerberg, le patron de Facebook n’a sans doute jamais entendu parler de Philippe Seramy. Sans doute pas plus de Bourg-Lastic, la commune où est installée la boulangerie de celui-ci. Mais, cela n’a pas empêché le tribunal de Clermont-Ferrand de condamner le réseau social le 27 février. Facebook devra payer 2.000 € en dommages et intérêts et 2500 euros pour rembourser les frais de procédure.

Tout commence en mai 2017. Philippe Seramy découvre alors que quelqu’un a ouvert un faux compte au nom de sa boulangerie avec des commentaires négatifs et des photos qui ne font pas vraiment honneur à ses produits. Le boulanger décide donc de réagir. Il demande dans un premier temps à Facebook France d’agir en réunissant un dossier complet. Mais, sa demande est rejetée. Pas décidé à se laisser faire, il s’équipe. Une avocate. Un traducteur et même un huissier irlandais. C’est finalement au mois de novembre que Facebook a suspendu la page incriminée en amont du procès. Insuffisant pour l’homme qui veut sa suppression définitive.

Interrogé par nos confrères de France 3 Auvergne, il expliquait avant le procès : “C’est un peu le pot de terre contre le pot de fer mais je ne vais pas me laisser faire. J’ai eu un grand préjudice moral et une atteinte à mon honneur. Je travaille énormément pour faire du bon travail”.  A noter que faute de réponse de Facebook dans un délai acceptable, le réseau social devra alors verser 500 € par jour supplémentaire jusqu’à ce que cela soit fait.

Publié le jeudi 1 mars 2018 à 16:09, modifications jeudi 1 mars 2018 à 14:44

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !