Justice

Allemagne : L’infirmier sera jugé pour avoir tué 97 patients par ennui

Le procès de cet infirmier aura lieu à partir du 30 octobre. Une affaire unique en Allemagne.

Niels Högel a reconnu avoir tué 97 patients par ennui. Son procès à partir du 30 octobre prochain est celui de tous les records en Allemagne.

Surdose médicamenteuse

C’est une affaire qui fait du bruit en Allemagne. Elle devrait continuer à alimenter les débats judiciaires dans les prochains mois. Niels Högel, infirmier de profession sera jugé à partir du 30 octobre pour le meurtre de 97 patients. Face à lui, pour ce procès qui devrait durer environ un mois, il n’y aura pas moins de 120 parties civiles et 17 avocats.

L’homme qui purge déjà une peine de prison à perpétuité pour les décès de six malades, est accusé de 62 meurtres commis à l’hôpital de Delmenhorst, près de Brême, et 35 dans celui d’Oldenburg. Deux établissements où il a travaillé entre 1999 et 2005. C’est à la fin de son dernier contrat à Delmenhorst que l’affaire avait éclaté. Surpris par une collègue en train de faire une injection non prescrite, il était condamné en 2008 pour tentative de meurtre. Mais en 2015, il confesse 50 autres meurtres à un co-détenu.

L’homme privilégiait des personnes âgées comme cibles à qui il injectait des surdoses médicamenteuses pour les amener à l’article de la mort. L’objectif ? “Démontrer ses compétences en matière de réanimation vis-à-vis de ses collègues et chefs et pour tromper l’ennui”. Les deux cliniques sont aussi visées par une enquête pour déterminer le degré de responsabilité.

Publié le samedi 17 mars 2018 à 18:36, modifications samedi 17 mars 2018 à 17:47

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct