Justice

Albertville : 18 mois de prison requis pour avoir tué un chiot avec une hache

La décision sera prise le 24 mai prochain.

Un père de famille a été jugé ce lundi 16 avril à Albertville pour avoir frappé à mort un chiot avec une hache devant sa famille. Une expertise psychiatrique a été requise.

Le chiot s’était cassé la patte

Un homme de 37 ans comparaissait à la barre du tribunal ce lundi à Albertville. Il était jugé pour de faits qui se sont déroulés la semaine passé. Mercredi après-midi, il exécute un chiot de 3 mois sous les yeux de sa femme et de son fils. L’animal s’était cassé la patte et revenait tout juste du vétérinaire. L’homme a été arrêté vendredi et incarcéré.

Parmi ses explications, il a avancé qu’il ne voulait pas d’un chien handicapé. Une explication pas vraiment convaincante pour le procureur qui a requis une peine de 18 mois de prison ferme. L’audience a permis de révéler qu’il faisait vivre sa famille dans la terreur selon nos confrères de France 3.

Sa femme et les enfants étaient frappés et humiliés de façon régulière. Certains étaient enfermés dans des placards comme punition. A sa fille dyslexique, il aurait aussi dit “prend une corde et pend toi”. Une expertise psychiatrique a été ordonnée par le tribunal. L’affaire est renvoyée au 24 mai prochain. L’homme restera en détention préventive pour l’instant. Une pétition a été lancée sur Internet pour réclamer une peine lourde. Elle a déjà recueilli plus de 7.000 signatures.

 

Publié le mardi 17 avril 2018 à 17:16, modifications mardi 17 avril 2018 à 15:18

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !